Découvrez le blog de l'Assemblée des Associations des Usagers de Paris Saint Lazare - AAUPSL

http://aaupsl.blogspot.com
Cette Assemblée permet aux associations de défense des usagers des diverses lignes aboutissant à Paris Saint-Lazare, de mettre en œuvre une démarche commune et solidaire au niveau d’un territoire élargi tout en respectant l’identité et les objectifs de chaque association adhérente.
Les associations membres sont : Bueil à Toute Vap’Eure (27) - Le Comité des usagers du Mantois (78) et l’AVUC Dieppe (76).

Signez la pétition : non au stationnement payant à Bonnières

La municipalité de Bonnières sur Seine a l'intention de rendre le parking de la gare payant. Face à cette injustice, le Comité propose de signer la pétition en ligne. Merci de signer la pétition, et divulguez la auprès de vos contacts.

Pour signer la pétition cliquez sur le lien suivant :
http://www.petitionpublique.fr/?pi=PPB78270

Note : Il n'y pas de doublon avec les personnes ayant signé la pétition sur papier.

mardi 24 février 2009

COMMUNIQUE : arrêt de la grève de présentation des titres de transport

Le Comité des usagers appelle à l’arrêt de la grève de présentation des titres de transport. Cette décision est prise pour éviter que les relations entre les usagers et les employés de la SNCF ne dégénèrent du fait de l’attitude de la Direction de la SNCF.

En effet, la SNCF a pris l’initiative de systématiser les contrôles malgré le mécontentement légitime des usagers.

Alors que la circulation des trains demeure dégradée, nous considérons que cette initiative est inadaptée et dangereuse.

Nous appelons les usagers à répondre positivement aux contrôles et à dialoguer avec les employés de la SNCF, nous appelons également ces derniers à dialoguer avec les usagers.

Le mouvement de grève de présentation des titres de transport, lancé le 2 février a été un succès, il a exprimé, l’exaspération des usagers et leur mobilisation.

Si il n’y a pas d’amélioration de la régularité, ce mouvement pourrait reprendre dans les semaines qui viennent. En attendant, nous appelons, les usagers à continuer de signer la pétition : « NOUS VOULONS DES TRAINS QUI PARTENT ET QUI ARRIVENT A L’HEURE » ( accessible sur le blog )

Notre Comité maintient ses exigences :

• Retour à un trafic normal.

• La mise en place d’un plan d’action de six mois.

• L’organisation d’une réunion tripartite à St-Lazare avec les Représentants des usagers, les Représentants du personnel et la Direction de la SNCF.

Louis Gomez,
Président du Comité des usagers

Bonnières / Rosny / Mantes la Jolie / Mantes la Ville / Bréval,
le 24 février 2009

Nous vous invitons à réagir à cet article sur notre forum à l'adresse suivante http://usagersgares.forum-libre.info (cliquez sur le lien)

Sachez madame que vous êtes une conne ! Témoignage d'une usagère

La semaine dernière, des contrôles ont eu lieu dans le train de 6H04 au départ de Bréval. Si certains usagers montraient leur titre de transport, d'autres en revanche refusaient. Un contrôleur a menacé une usagère de lui réserver un comité d'accueil à Paris St Lazare (police ferroviaire), si elle persistait dans son refus. Devant la détermination de l'usagère, le contrôleur abdiqua. Non sans lui dire au passage : "Bon je laisse tomber. Mais sachez madame que vous êtes une conne !" Ce à quoi l'usagère répondit : "La conne vous salut !"

Le fait que les contrôleurs soient des personnes assermentés ne les autorise pas à être vulgaire avec les usagers, et encore moins de les insulter, surtout si ceux ci les respectent. L'usagère a refusé de présenter son titre de transport, mais à aucun moment n'a manqué de respect envers le contrôleur. (Témoins à l'appui). Le respect doit être appliqué dans un sens comme dans l'autre.

Nous vous invitons à réagir à cet article sur notre forum à l'adresse suivante http://usagersgares.forum-libre.info (cliquez sur le lien)

Témoignage d'une usagère de Bréval.

jeudi 19 février 2009

Une panne de plus, une !

Il est vraiment plus que temps que les anciennes rames soient retirées de la circulation. Elles même n'en peuvent plus. Elles tombent de plus en plus en panne. C'est arrivé d'ailleurs le mardi 17 février dernier. Le train de 7h37 au départ de Bonnières est arrivé à l'heure, mais sans lumière et sans chauffage. Il a stationné 5 minutes à quai, la motrice semblait avoir des problèmes. Puis la lumière et le chauffage sont revenu. Le train est parti, mais peut après son départ nous nous sommes de nouveau retrouvé dans le noir et dans le froid. Arrivé à Mantes, après un peu d'attente, on nous annonce que le train est supprimé en raison d'une avarie matériel. Changement de quai, nous sommes monté dans le train de Rouen, bousculade sur les quais, plus de places assises donc voyage debout. Voici une photo et une vidéo prisent à Mantes la Jolie.


Mantes la Jolie tout le monde descend !
video
Mission monter dans le train !

Nous vous invitons à réagir à cet article sur notre forum à l'adresse suivante http://usagersgares.forum-libre.info (cliquez sur le lien)

Témoignage de Jean-Philippe

Il pleut dans le train de 18H13 (suite)

Suite à l'article du lundi 9 février dernier ou un usager m'avait envoyé une photo de quelqu'un qui avait ouvert son parapluie dans le train parce qu'il pleuvait dans le train, j'ai envoyé cette photo à la direction de Paris St Lazare, et voici ce que l'on m'a répondu :

Avec le numéro de train et la date nous avons pu retrouver la rame concernée. Les équipes en charge de la maintenance ont réalisé un diagnostic complet des différentes voitures et ont retrouvé un joint poreux sur l'une des fenêtres permettant une infiltration et un ruissellement. Avec la vitesse du train il est possible que l'eau ait été projetée comme lorsqu'une fenêtre reste entre baillée. Le joint extérieur de la voiture 3237147 a été étanché la semaine dernière et n'occasionnera plus de désagrément aux usagers de la ligne.

Comme nous l'avions évoqué lors de notre rencontre de Mantes, nous travaillons à l'amélioration des conditions de transport des clients de Paris Saint-Lazare. L'un des volets porte sur la détection et notre réactivité de réparation de toutes les anomalies "confort" et "propreté".

Je vous remercie de votre signalement et j'espère que les clients de la ligne pourront percevoir rapidement les améliorations grâce à notre travail en commun.

Cordialement.

Jeanne Chandelier

Relations Institutionnelles Transilien Lignes L, A, J

Direction des Lignes Transilien de Paris Saint-Lazare

Je remercie les usagers qui m'envoient des photos, et je les invite à continuer. Merci également à Mme Chandelier pour son écoute et sa réactivité.

Nous vous invitons à réagir à cet article sur notre forum à l'adresse suivante http://usagersgares.forum-libre.info (cliquez sur le lien)

Franck du comité

mardi 17 février 2009

TER = Toujours En Retard

Tel est la qualification qu'un membre de notre petit groupe, ce matin, dans le train de 7h37 au départ de Bonnières a donnée au TER, et pour cause : ce train est entré en gare poussivement, sans lumières, sans chauffage, a eu du mal à démarrer, a réussi à prendre au passage les usagers de Rosny pour caler à Mantes et ne plus redémarrer !!! Nous voici contraints de le quitter pour être redirigés vers le train de 7h58, retardé de 10 minutes afin de nous permettre de l'emprunter. Heureusement, ce matin, les températures extérieures étaient positives.

Mais en repartant pour Paris, dans une bétaillère, bien entendu, même en première classe, nous avons vu notre train repartir lui aussi pour une destination inconnue... Nous sommes arrivés avec 20 minutes de retard à Paris SL et une usagère, sur le quai, à Mantes, était furieuse car le contrôleur, à Rosny, lui avait déclaré que le train, lors de son départ de Vernon, était... en parfait état de fonctionnement !...

A quand le jour où notre rêve sera réalisé : rouler dans un beau train confortable, comme ceux de Haute-Normandie, à l'heure, avec de la place assise pour tous les usagers ? Et qui sait, un jour, en TGV ?...

Bonne journée à tous.

Sylvie

lundi 16 février 2009

Reportage JT France 3 Paris Ile de France du 6 février 2009

Extrait du journal télévisé de France 3 Paris Ile de France du vendredi 6 février 2009. Louis Gomez président du comité de défense des usagers donne son point de vu sur la situation actuelle à Paris St Lazare, et explique les actions du comité.



Retrouvez cet article et bien d'autre dans l'annexe du blog : Usagersgares dans les médias à l'adresse suivante : http://annexemedia.blogspot.com (cliquez sur le lien)

Nous vous invitons à réagir à ce reportage sur notre forum à l'adresse suivante http://usagersgares.forum-libre.info (cliquez sur le lien)

jeudi 12 février 2009

Venez vous exprimez sur notre forum

Depuis cinq mois, les usagers subissent retards et suppressions de trains. Face à cette situation sans précédent, notre Comité a déjà pris plusieurs initiatives pour que le mécontentement des usagers soit entendu.

Afin que le plus grand nombre puisse s’exprimer, nous ouvrons un forum de discussion, disponible à l'adresse suivante : http://usagersgares.forum-libre.info Nous souhaitons qu’il serve notamment à lancer un dialogue entre usagers et employés de la SNCF dans une situation ou l’exaspération des uns et des autres dégénèrent en tensions. Ecoutons nous, dialoguons pour sortir d’une situation qui est indigne.

Louis Gomez
Président du Comité des usagers des gares

Reportage JT France 3 Paris Ile de France du 9 février 2009

Extrait du journal télévisé de France 3 Paris Ile de France du lundi 9 février 2009. Franck Menant, membre du comité de défense des usagers, et responsable de la gare de Bréval, donne son point de vu suite à la conférence de presse de Jean-Pierre Farandou.



Retrouvez cet article est bien d'autre dans l'annexe du blog : Usagersgares dans les médias à l'adresse suivante : http://annexemedia.blogspot.com (cliquez sur le lien)

Témoignage d'une provinciale

Voici le témoignage d'une provinciale qui empreinte occasionnellement le réseau de Paris St Lazare. Son témoignage est un exemple criant du raz-le-bol des usagers qui grandit jour après jour.

Travaillant sur Angers, mes obligations professionnelles m'obligent à faire souvent des déplacements sur Paris. Quand je ne peux pas faire l'aller-retour dans la journée, je dors chez des amis à Bréval. La dernière fois que je suis venue, c'était en novembre. Le bazar régnait déjà à Paris St Lazare : trains en retard, trains supprimés, mise à quai tardive... Trois mois plus tard, me voici de nouveau sur Paris pour deux jours. Quand je suis arrivé à la gare St Lazare mardi soir, c'était un vrai capharnaüm, pire qu'en novembre : des voyageurs massés devant les tableaux d'affichages, des annonces dans tous les sens qui disaient une chose, puis se contredisaient. Si j'ai bien compris il y avait un problème sur la ligne que mon train devait empreinter, et on nous a fait passer par ailleurs pour rejoindre Mantes la Jolie. Nous sommes arrivé à Bréval avec 1 heure de retard !

Ne passant à Paris St Lazare qu'occasionnellement, j'ai été frappé par la différence de comportement des voyageurs entre ma venue du mois de novembre et aujourd'hui. Si ils n'étaient qu'une petite minorité à se plaindre en novembre, ils étaient super nombreux aujourd'hui. L'ambiance était très électrique mardi soir, et j'ai vu de nombreux voyageurs agresser verbalement les agents SNCF, et leur faire des gestes de menace. En discutant avec les voyageurs dans le train, tous m'ont dit qu'ils sont à bout et qu'ils n'en peuvent plus.

Une femme qui était assise en face de moi, et qui était au téléphone, a fondu en larme après avoir raccroché. Je lui ai donné un mouchoir, et je lui ai demandé ce qui n'allait pas. Elle m'a expliqué qu'elle est maman d'une petite fille de 8 mois, et qu'elle ne la voit jamais. Le matin elle prend le train de 6H04 à Bréval, et ce soir la comme le train avait 1 heure de retard, son mari a couché la fillette. Ce n'est pas encore ce soir que je vais la voir m'a t'elle dit. Et c'est malheureusement de plus en plus souvent. Je n'en peu plus je craque.

Un peu d'humour en ces temps difficiles

Voici le commentaire d'un usager des trains en PACA qui, à défaut de nous consoler, nous fera rire.

Titre du message : HORREUR ! VOILA CE QUI VA BIENTOT NOUS ARRIVER...

- C’est quoi ça ?
- Ça où ?
- La devant sur les rails ?
- Un TER.
- Ils ne devraient pas laisser pourrir des vieilles carcasses en plein milieu de la gare.
- Mais quelle vieille carcasse ?
- Là ce truc rouillé avec les tags à moitié effacés, ça fait sale.
- Mais c’est un TER je te dis, un vrai qui attend des vrais passagers pour Vintimille !
- Il roule encore ?
- Tous les jours !
- Dans cet état ?
- Et oui, c’est ça le service public.
- Putain on se croirait au fin fond de l’Afrique dans un pays ruiné par la guerre
- A la SNCF, c’est pas la guerre, c’est la lutte qui les ruine. C’est moins violent, c’est politiquement correct mais vu leur entraînement c’est tout aussi efficace !
- Mais ils font vraiment monter des gens là dedans ?
- Oui, tous les jours, je te dis.
- …
- Celui là il va même jusqu’à Vintimille !
- Alors il passe presque sous les fenêtres du Prince à Monaco ?
- Je n’y avais jamais pensé mais peut être qu’ils ne le font plus circuler que pour emmerder la Principauté. Sont capables de raisonner comme ça les camarades du service public, sauf que le prince il s’en fout j’en suis sûr ! il ne le prend jamais le TER lui ! En plus la Principauté finance des rames, j’en ai déjà vues aux couleurs rouge et blanc comme les footballeurs, presque neuves.
- Et pourquoi ils font rouler ce tas de rouille ?
- Il doit y avoir des nostalgiques des poubelles rouillées ou alors c’est par économie, ils veulent les économiser tant qu’ils n’ont pas usé complètement celles là.
- Mais il est au-delà de l’usure ce train ! Et même au-delà de l’épuisement ! T’as vu l’état. Il est réservé aux passagers sans billet, c’est pas possible !
- Non il te faut le vrai billet, composté et tout et tout. Il y a même un contrôleur à bord !
- Et il y a peut être des premières classes tant que tu y es !
- Bingo, il y a des premières classes !
- La dedans ?
- Oui !
- Des premières classes ? Et elles ont quoi de première ?
- Les sièges sont de couleurs différentes.
- Parce que tu vois encore la couleur des sièges ?
- Tu vois bien qu’avant d’être sales et pourris ils ont eu de la couleur, tu devines !
- Tu imagines, oui, tu veux dire ! Elles sont pourries de première en fait.
- Si tu veux.
- Et sinon ?
- Ben faut avoir un billet de première.
- Ouais logique. Finalement à la SNCF, il vaut mieux acheter le billet que prendre le train, t’es sûr au moins d’avoir un billet neuf et propre…
- Et les plus cons sont ceux qui prennent le train sans billet, ils prennent ce qu’il y a de plus pourri à la SNCF !
- Oui je vois, tu me fais marcher. Tu prends le train tous les jours, moi je suis le bizut et tu t’imagines que je vais gober des conneries pareilles !
- Pourquoi dis tu ça ?
- C’est bidon ton train pour Vintimille ! C’est un vieux truc pourri qu’ils ont sorti des voies de derrière pour aller le mettre à la casse et toi tu te moques de moi !
- Regardes derrière toi !
- Quoi ?
- Une personne qui monte dedans.
- C’est vrai !
- Tu vois, je te dis il va prendre des vrais voyageurs.
- Non je ne te crois pas, il va jeter un œil pour voir.
- Ouais ouais, c’est ça, il a pris un billet de visite et il va voir comment c’était avant peut être ! Il fait de l’archéologie ferroviaire peut être ? Non je te dis qu’il monte dedans, il va aller s’asseoir pour aller à Vintimille ou quelque part entre ici et Vintimille.
Entrée en scène de la voix de synthèse, symbole de la déshumanisation du service public peut être mais son incarnation la plus fiable, c’est sûr :
- Le train TER 881 XXX à destination de Vintimille, départ prévu à 7H , partira voie SD.
Même quai que la voie, un en face entre les repères
- Alors ? Qu’est ce que je te disais ?
- J’y crois pas ! Ils font encore rouler une poubelle pareille et les voyageurs la prennent sans rien dire.
- Tu sais les voyageurs, il y a longtemps qu’ils ne disent plus rien. De toute façon il n’y a personne pour écouter.
-Il n’y a pas un service consommateur ?
- C’est un service public, il n’y a pas de consommateur il n’y a que des usagers et dans usager il y usé comme le train d’en face.
- Et pas d’association de défense des usagers.
- Si je crois mais il faut avoir une vocation de Don Quichotte. Parce que celui qui arrivera à faire entendre quelque chose à la SNCF il n’est pas encore né !
- Ils ont installé la voix de synthèse pour nous informer bientôt ils vont peut être installer une oreille de synthèse avec écoute automatique.
- Décidément t’es vraiment le bizut toi, tu crois que ça marche comme ça. Mais une oreille automatique elle ferait quoi de ce qu’elle entendrait ? Elle transmettrait à SUD RAIL ? Et ça mènerait où ?
- Bon en attendant on s’en sort bien, nous on va à Toulon, on a pas ce genre de tas de ferraille
- Parles pas trop vite, de temps en temps on y a droit nous aussi et c’est vraiment des trains pourris, pas de tablette pour travailler, pas d’appui tête pour dormir, rien, rien de rien, … à part le contrôleur, rien !
- Mais c’est l’Afrique cette ligne
- Ouais quand on voit ces PROUT on a l’impression qu’ils ont ouvert la ligne BAMAKO MONACO
- Mais c’est quoi le PROUT ?
- D’abord c’est féminin , on dit LA PROUT autrement dit la Poubelle ROulante Utilisée comme Train.

signé: foudutrain, abonné du TER SCNF en PACA

lundi 9 février 2009

Il pleut dans le train de 18H13 !

On pourrait croire à un canular, mais c'est malheureusement la stricte vérité. Il pleut dans le train de 18H13 à destination de Serquiny. En témoigne la photo que l'on vient de m'envoyer par mms (photo prise et envoyé via un portable). A l'heure ou je mets cette photo sur le blog, le train vient tout juste d'entrer en gare de Mantes la Jolie, avec du retard !!!

Franck du comité

l'Eure des protestations

La gare de Bréval est la dernière gare de la ligne Paris-Mantes-Evreux située dans le département des Yvelines. La gare suivante était Gilles-Guainville, qui n'est plus desservie depuis le 14 décembre, et la gare de Bueil, située dans le département de l'Eure. J'ai rencontré vendredi plusieurs usagers de Bueil qui m'ont raconté leurs mésaventures. En voici une synthèse.

Sans chauffage et sans lumière

On ne compte plus les fois ou nous avons des trains sans chauffage. Il y a quelques jours, ils ont fait fort, car ils nous ont mis un train sans chauffage ET sans lumière ! C'était un soir. Notre chaleur corporelle faisait contraste avec les températures négatives du dehors, et de la buée c'était formée sur les vitres. Cette buée avait même gelé ! De ce fait, nous ne pouvions pas voir les panneaux des gares. Lorsque nous avons cru mon mari et moi être arrivé à Bueil, nous étions en fait à Evreux. Nous avons été au guichet demander à quelle heure sera le prochain train pour Bueil, on nous a répondu qu'il n'y en aura pas avant le lendemain matin. Or notre voiture était à Bueil. Résultat nous nous en sommes tirés avec 60 € de taxi pour revenir à Bueil.

Témoignage d'un couple de Bueil

Contrôle sélectif

Depuis la mise en place du cadencement, les contrôles ont été très rares, mais pas inexistant. Seulement les deux fois ou j'ai été contrôlé c'était entre Bréval et Bueil. Des usagers de Bueil se sont fait verbaliser, car ils n'avaient que le Navigo qui s'arrête à Bréval. Il existe un complément, mais il coûte 110 € le mois pour 9 kilomètres ! Devant ce prix exorbitant, plusieurs usagers ont choisi de ne plus prendre le complément. Pendant que les contrôleurs étaient en train de verbaliser, un usager leur demanda pourquoi comme par hasard ils contrôlaient entre Bréval et Bueil et pas avant. L'un des contrôleurs lui répondit : parce qu'il y a trop de monde avant. Donc les usagers de Mantes et Bréval n'ont pas à se soucier des contrôleurs, mais pour les gens de Bueil on ne leur fait pas de cadeau. Ca se passe de commentaire non ?

Témoignage de Sylvie

Contrôleur zélé

On était en début de mois, et je n'avais pas eu le temps d'acheter mon abonnement. A peine le train parti de Bueil, paf un contrôle. J'ai pris mon air de chien battu, expliquant que je n'avais pas eu le temps, etc. mais le contrôleur ne voulu rien savoir. Je lui ai fait remarquer qu'avec tous les désagréments rencontrés ces dernières semaines, il pourrait tout de même faire preuve de clémence. Rien à faire. J'ai senti la moutarde me monter au nez, mais en moi-même je me suis dis que ces messieurs sont assermentés, et que si je ne voulais pas avoir de problème avec la police ferroviaire, j'avais plutôt intérêt à me contenir. Lorsque le contrôleur m'a rendu ma carte bancaire, je n'ai pas pu m'empêcher de lui dire : allez-vous en maintenant. L'homme tourna les talons, revint vers moi en demandant : pardon qu'est ce que vous avez dit ? Je lui répondis : j'ai dis allez-vous en maintenant. Ca y est vous m'avez mis votre amende, je ne veux plus vous voir. Allez-vous en ! Il me répondit : monsieur restez poli. Je lui répondis : mais je suis poli ! Je ne vous ai pas insulté que je sache ! Je vous ai dit seulement allez-vous en. Le contrôleur me toisa et il me dit : vous voulez que j'appel la police ? Je répondis : et ils me feront quoi ? Je ne vous ai pas insulté, ni frappé que je sache. L'homme poussa un soupir en me toisant encore une fois, et s'en alla rejoindre ses collègues. Je m'attendais à un comité d'accueil à St Lazare mais il n'y avait rien.

Témoignage de Yannick

Que l'on écoute les témoignages des usagers de Mantes, Rosny, Bonnières, Bréval ou encore Vernon et Bueil, les problèmes sont les mêmes. Il est plus que temps que la SNCF fasse quelque chose !

Franck

vendredi 6 février 2009

LES USAGERS à la télé !!!

Louis Gomez,

président du comité des usagers,

sera l'invité du 19-20 sur France 3

le vendredi 6 février 2009

jeudi 5 février 2009

Article Le Parisien du 2 février 2009


Les usagers SNCF plébiscitent la grève des tickets

L'opération a commencé hier matin, mais selon Louis Gomez président du Comité des usagers des gares, "c'est déjà un succès". En une matinée, pas moins de 500 personnes, faisant quotidiennement le voyage vers la gare Saint-Lazare, avaient déjà signé la pétition et participé à l'opération de grève de présentation des titres de transport. "Ne pas monter son ticket au contrôleur, c'est notre seul moyen d'expression." Dans les voitures, la colère monte depuis le mois d'octobre, date du début des perturbations depuis la gare parisienne.

Illustration des problèmes rencontrés sur la ligne, hier soir encore, le train Paris-Bonnières avait encore environs dix minutes de retard. A l'intérieur, Sylvie Dupuy, membre du comité, en profite pour faire signer la pétition et convaincre les voyageurs de l'importance de cette initiative : "C'est important car, depuis dix-huit ans que nous existons, nous avons atteint un point critique sur nos conditions de transport. Ces problèmes pèsent sur l'emploi. Les entreprises commencent à ne plus vouloir employer des gens comme nous, tributaires chaque jour du train."

"Nous ne faisons qu'une seule gare à la fois"

Le malaise est tellement profond que les organisateurs du mouvement sont obligés de veiller au grain : "Nous ne faisons qu'une seule gare à la fois. Nous avons commencé par Bonnières, ensuite ce sera Mantes la Jolie. On reste très présent pour suivre cette opération car la situation est vraiment très tendue." Pour prendre la mesure du ras-le-bol, il suffit de se rendre sur le blog du comité, usagersgares.blogspot.com, où les commentaires excédés ne manquent pas. Mais le président du comité sent bien que les problèmes, sur cet axe, ne sont pas ressentis que par les usagers : "Cette grève ouvre un dialogue dans les trains avec le personnel SNCF. On voit bien qu'ils nous soutiennent." L'opération a d'ailleurs pour but d'aller plus loin puisque l'une des revendications est l'organisation d'une réunion tripartite entre les usagers, les personnel et la direction, afin de parvenir à des améliorations sensibles. Mais la grève de la présentation des titres de transport ne veut pas dire la "fraude organisée" la plus totale dans les trains : "Nous avons une chartre très précise pour les usagers. L'initiative n'a pas pour but la fraude ne le manque de respect des employés et des cheminots."

Auteur Antoine Hasbroucq

Retrouvez
cet article et bien d'autre dans l'annexe du blog : Usagersgares dans les médias à l'adresse suivante : http://annexemedia.blogspot.com (cliquez sur le lien)

Trains sous dimensionnés, en retard et SALE !

Décidément la SNCF fait tout pour nous faire détester le train ! En plus d'avoir des trains en retards et sous dimensionnés, nous voyageons dans des trains vraiment sale ! En témoigne les photos prisent dans le train de 7H37 à Bonnières mardi matin arrivé à Paris à 8H46 au lieu de 8H28.



Témoignage de Jean-Philippe

Les conditions de voyage sont toujours aussi déplorable !

Un nouveau mois débute, et les conditions de voyage ne s'améliore pas pour autant. C'est même de pire en pire ! En témoigne le train de 7H37 lundi matin à Bonnières. Il s'agissait d'un train gris ancienne génération, reconditionné en couleur et en intérieur, mais un train sous dimensionné en capacité par rapport aux usagers de Bonnières, qui plus est avec les usagers venu s'ajouter aux 2 arrêts suivants. Et cerise sur le gâteau : absence de chauffage ! Voici quelques photos prisent durant ce voyage.



Témoignage de Jean-Philippe

mercredi 4 février 2009

Précision concernant la pétition

Pour répondre à la question d'un usager, les membres du Comité, depuis lundi, passent dans les trains avec une pétition destinée à recueillir le plus grand nombre de signatures possible. Il ne s'agit donc pas de faire signer un exemplaire de la pétition par usager, mais d'en faire signer chaque exemplaire par un maximum de personnes. Au regard du nombre d'usagers désireux de signer et du temps de voyage, nous passerons demain et vendredi dans les wagons du train de 7h37 au départ de Bonnières dans lesquels nous ne sommes pas passés.

Dans la mesure où, pour des raisons d'ordre professionnel, nous ne pourrons pas faire passer la pétition dans tous les trains, nous invitons les usagers à aller sur notre blog, à télécharger et à imprimer la pétition qui est en format PDF, à la faire signer par les passagers du train qu'ils prennent et à nous la retourner, soit en la remettant à un membre du Comité, soit encore en l'envoyant à l'adresse du Comité qui y figure.

D'avance, merci à toutes celles et à tous ceux qui nous aideront à recueillir le maximum de signatures.

Sylvie

Proposition intéressante d'un usager signataire de notre pétition

Voici la proposition d'un usager signataire de notre pétition qui me paraît très intéressante : il propose le règlement du titre de transport en fin de mois, en fonction de la prestation rendue, ainsi qu'un barème dégressif en fonction de la qualité du service !

Au regard des retards que nous subissons quotidiennent sur chaque train, au manque de chauffage et à la saleté récurrents des trains, étant en outre précisé que le train de 18h33, lundi soir, non seulement n'avait pas de chauffage, mais encore distribuait un courant d'air glacial par des températures polaires, au point que certains usagers ont pris froid, cette proposition a été soumise à l'ensemble des membres du Comité qui vont y réfléchir très sérieusement.

Sylvie

lundi 2 février 2009

Pour quelques centimètres de neige...

Hier dimanche 1er février la météo lançait un bulletin d'alerte pour plusieurs départements dont la région Ile de France. Ce matin le réveil c'est donc fait sous la neige, comme prévu. Certaines communes s'y étaient préparées, et les employés communaux tout comme la Direction Départementale de l'Equipement avaient procédé certes pas partout, au sablage des routes. Il est regrettable que les services de la SNCF ne soit pas aussi réactif. Ce matin les quais et les escaliers de la gare de Bréval et de Mantes la Jolie n'étaient pas sablés. Ce n'est pas tout : des aiguillages se sont mis en dérangement dans la zone de Poissy, probablement à cause de la neige, occasionnant une fois de plus des retards. Poissy ne faisait pas figure d'exception : la gare d'Austerlitz et la Ligne à Grande Vitesse Nord à connu les mêmes soucis. C'est tout de même incroyable alors que nous sommes dans le 3ème millénaire de voir que quelques centimètres de neige perturbent la circulation des trains !

Concernant le sablage des quais, j'avais il y a quelques années fait plusieurs courriers qui il faut le reconnaître avaient porté leurs fruits... Jusqu'à l'hiver dernier. Pour cet hiver on a régressé : quais partiellement sablés ou pas du tout. Quand on se plaint on nous répond : "désolé on manque de personnel." Désolé mais ça ce n'est pas notre problème. Que dira la SNCF à la famille d'un usager le jour ou celui-ci glissera sous le train et se trouvera gravement blessé, voir pire ? Que fera t'elle le jour ou quelqu'un se cassera une jambe en glissant dans les escaliers du passage souterrain ? En le sachant depuis la veille qu'il y aurait de la neige, la SNCF aurait du prendre des dispositions, tout comme j'espère qu'elle les prendra pour mardi matin étant donné qu'on nous prévoit du verglas. En tout cas cela montre encore une fois la gestion catastrophique !

Franck

Bilan du mois de janvier 2009

Le bilan du mois de janvier 2009 se passe tout simplement de commentaires : nous totalisons 12 suppressions de trains, 23 retards compris entre 5 et 10 minutes, 37 retards supérieurs à 10 minutes, dont certains ont atteint plus de 50 minutes, soit un total de 60 retards. Nous n'avons eu que 3 jours de grève, mais l'une d'elle nous a valu la fermeture totale de la gare de Paris Saint-Lazare...

Pouvons-nous espérer une amélioration au mois de février ?

Sylvie