Découvrez le blog de l'Assemblée des Associations des Usagers de Paris Saint Lazare - AAUPSL

http://aaupsl.blogspot.com
Cette Assemblée permet aux associations de défense des usagers des diverses lignes aboutissant à Paris Saint-Lazare, de mettre en œuvre une démarche commune et solidaire au niveau d’un territoire élargi tout en respectant l’identité et les objectifs de chaque association adhérente.
Les associations membres sont : Bueil à Toute Vap’Eure (27) - Le Comité des usagers du Mantois (78) et l’AVUC Dieppe (76).

Signez la pétition : non au stationnement payant à Bonnières

La municipalité de Bonnières sur Seine a l'intention de rendre le parking de la gare payant. Face à cette injustice, le Comité propose de signer la pétition en ligne. Merci de signer la pétition, et divulguez la auprès de vos contacts.

Pour signer la pétition cliquez sur le lien suivant :
http://www.petitionpublique.fr/?pi=PPB78270

Note : Il n'y pas de doublon avec les personnes ayant signé la pétition sur papier.

mardi 13 avril 2010

Souriez, vous êtes filmés !

Passionné par l'univers ferroviaire et son matériel, je me suis rendu compte récemment que le disjoncteur, c'est à dire le dispositif qui permet de mettre en route ou arrêter une locomotive électrique, se trouvait non pas dans la locomotive comme je le pensais jusqu'à présent, mais sur son toit.

Un jour que j'arrivais à la gare Saint Lazare en avance par rapport à l'heure de départ de mon train, j'en ai profité pour ausculter une locomotive à quai. Cela faisait déjà 10 bonnes minutes que je tournais autour de la locomotive, le nez en l'air, pour comprendre le cheminement du courant depuis le pantographe, (dispositif de captage du courant), jusqu'au disjoncteur, et du disjoncteur au moteur. C'est alors qu'arriva un cordon de 5 agents de la police ferroviaire. Ils s'arrêtèrent à quelques mètres de moi, et m'observèrent avec insistance. Au début je me suis demandé pour quelle raison ils m'observaient comme ça, quand j'ai tout d'un coup compris que j'avais un comportement suspect. J'ai du être repéré par une des nombreuses caméras de surveillance installées dans la gare, et l'alerte a été donnée. Je ne faisais que regarder certes, mais n'oublions pas que nous sommes en plan Vigipirate renforcé ! Avec le recul, je comprends que mon comportement pouvait inquiéter. Comment savoir si je n'étais qu'un passionné qui s'intéressait aux locomotives ou quelqu'un qui préparait un acte de vandalisme ? Quand je suis parti, les agents de la police ferroviaire se sont ensuite éparpillés dans la gare, preuve qu'ils n'étaient pas la par hasard.

Cette anecdote amusante d'un première abord, montre l'efficacité du service de sécurité de la 2ème gare d'Europe. Et c'est rassurant !

Franck du comité

Nous vous invitons à réagir à cet article sur notre forum à l'adresse suivante http://usagersgares.forum-libre.info (cliquez sur le lien)

1 commentaire:

h a dit…

Bonjour,

Excusez moi Franck, mais il m'arrive de prendre le dernier train, celui de 23h15 pour Rouen qui n'existe plus maintenant c'est 23h50.

Un resto, un concert, un Opéra, voir une reunion et croyez moi PSL n'est pas ce qu'elle est, pas un seul agent sncf pour renseignement, pas un seul agent de sécurité non plus, la plupart prennent leurs pauses à cette heure ci après vérification.

Je vous invite à prendre l'un des derniers train et croyez moi on se croirais dans l'un des films les plus sombres qui existe.

Et je ne vous parle pas dans les trains, on évite de fermer un oeil !!!

Pour ma part j'ai décidé après plusieurs soirées comme çà de prendre une chambre d'hôtel, c'est 90 euros la nuit mais au moins je passe pas plus d'1h45 à regarder autour de moi