Découvrez le blog de l'Assemblée des Associations des Usagers de Paris Saint Lazare - AAUPSL

http://aaupsl.blogspot.com
Cette Assemblée permet aux associations de défense des usagers des diverses lignes aboutissant à Paris Saint-Lazare, de mettre en œuvre une démarche commune et solidaire au niveau d’un territoire élargi tout en respectant l’identité et les objectifs de chaque association adhérente.
Les associations membres sont : Bueil à Toute Vap’Eure (27) - Le Comité des usagers du Mantois (78) et l’AVUC Dieppe (76).

Signez la pétition : non au stationnement payant à Bonnières

La municipalité de Bonnières sur Seine a l'intention de rendre le parking de la gare payant. Face à cette injustice, le Comité propose de signer la pétition en ligne. Merci de signer la pétition, et divulguez la auprès de vos contacts.

Pour signer la pétition cliquez sur le lien suivant :
http://www.petitionpublique.fr/?pi=PPB78270

Note : Il n'y pas de doublon avec les personnes ayant signé la pétition sur papier.

mardi 18 décembre 2012

Reportage exposition sur les petits gris

Pour clore l'année des 75 ans de la SNCF, Transilien a choisi de mettre à l'honneur les "Petits gris". L'occasion à travers une exposition qui lui a été consacrée du vendredi 14 au lundi 17 décembre 2012, sur le parvis de la gare Saint-Lazare, Cour de Rome, de traverser avec lui les lumineuses années 60.

Point d'orgue de cette exposition : la vente aux enchères de plus de 150 pièces du "Petit gris", dès 5 € et de 10 pièces uniques reinventées par des designers. Cette vente aux enchères aura lieu le mardi 18 décembre 2012 à partir de 15H00 sur le parvis de la gare Saint-Lazare, Cour de Rome. Les bénéfices de cette vente aux enchères seront reversés aux Restos du Cœur.

Découvrez un reportage audio réalisé par Franck lors de cette exposition.

Pour écouter l'interview, appuyez sur le bouton vert ci-dessous à gauche.





Nous vous invitons à réagir à cet article sur notre forum à l'adresse suivante http://usagersgares.asrun.eu (cliquez sur le lien)

lundi 17 décembre 2012

Article du Courrier de Mantes du 5 décembre 2012

La Zac de Bonnières validée sans débat

 

Les usagers SNCF, opposés au projet de parking payant à la gare, demandaient aux élus de se prononcer contre le Cœur de ville.


Pour rendre un avis sur la Zac « Cœur de ville » de Bonnières, la communauté de communes des Portes de l'Ile-de-France a dû s'y prendre à deux fois. Lors de la réunion du 23 octobre dernier, le maire de Bonnières Jean-Marc Pommier était sorti de ses gonds quand le président de la communauté Michel Obry avait imposé le report de ce vote. Car plusieurs élus, dont le maire de Moisson Daniel Gouriou, étaient en quête de réponses sur la Zac. Ils s'interrogeaient en particulier sur les conséquences, pour leurs administrés de la fin de la gratuité du parking de la gare de Bonnières. Allaient-ils vraiment devoir payer pour aller travailler ?

« C'est un scandale »


Ce questionnement avait eu le don d'agacer Jean~Marc Pommier, comme l'atteste le procès-verbal de la réunion, publié sur le site Internet de la communauté : « M. Pommier dit que c'est un scandale et se demande ce que la ville de Bonnières fait dans l'intercommunalité. Il souligne qu'il travaille sur ce dossier depuis longtemps et qu'il s'agit d'un projet ambitieux pour redynamiser le centre-ville. Et de rajouter qu'il s'agit d'un coup d'arrêt donné au projet. » En réalité, de coup d'arrêt il n'y eut pas : le sujet est revenu devant le conseil communautaire mardi 27 novembre. Cette fois, le comité des usagers de la gare de Bonnières s'était invité en nombre : une vingtaine de ses membres entendaient bien alerter les élus sur les conséquences de leur vote. Donner un avis favorable au Cœur de ville revenait, selon eux, à approuver le parking payant. Michel Obry a alors expliqué que les élus de la CDC avaient tenu une réunion préparatoire et arrêté leur position sur tous les points à l'ordre du jour. Et de faire voter à toute allure, sans débat, l'ensemble des délibérations. Dont celle qui concernait la Zac. Deux élus ont voté contre, un troisième, le maire de Bennecourt Didier Dumont, s'est abstenu.

Les élus ont été cueillis à la sortie par des usagers mécontents, emmenés par leur président Louis Gomez. Le maire de Freneuse Didier Jouy s'est justifié: « J'ai voté un package » (et pas un aspect particulier du Cœur de ville, voulait-il dire). Le maire de Gommecourt Jacques Gérin était ennuyé : « Il aurait mieux valu que la communauté de communes n'ait pas à se prononcer: Après tout, le Cœur de ville concerne Bonnières. »

Le président de la communauté pense pouvoir négocier l'abandon du projet de parking payant. Le maire de Bonnières soutient, lui, une position originale. Il affirme que la décision de rendre payant ce parking n'a rien à voir avec le Cœur de ville. Problème : lors de ta phase de concertation, l'aménageur de la Zac, l'Epamsa, a fait circuler un document qui dit le contraire. Il y est fait mention de la « création d'un parc barriéré sur les 250 places au nord de la gare. payant et réservé aux abonnés, avec un tarif préférentiel pour les . Bonniérois (calé sur les tarifs de la gare de Vernon) ».
C.C 

Retrouvez cet article dans l'annexe du blog : Usagersgares dans les médias qui rassemble toutes nos vidéos et et tous les articles de presse nous concernant à l'adresse suivante : http://annexemedia.blogspot.com (cliquez sur le lien)

Nous vous invitons à réagir à cet article sur notre forum à l'adresse suivante http://usagersgares.asrun.eu (cliquez sur le lien)

lundi 10 décembre 2012

Stationnement à la gare de Bonnières, Monsieur Obry veut faire payer les usagers

Lettre à mesdames et messieurs les maires datée du 26 /11/2012

COMITE DES USAGERS DES GARES DE ROSNY, BONNIERES,
PORT-VILLEZ, MANTES LA JOLIE, MANTES LA VILLE, BREVAL

COMITE DES USAGERS DES TRANSPORTS DE L’OUEST FRANCILIEN
G2-221 rue Thiers 78270 Bonnières sur Seine
usagersgares@aol.com - Blog : http://usagersgares.blogspot.com

Mesdames et Messieurs les Maires de la CCPIF :
Communes de Limetz-Villez, Blaru,
Bennecourt, Bonnières sur Seine, Freneuse
Gommecourt, Jeufosse et Moisson

Courrier électronique

Bonnières sur Seine, le 26 novembre 2012

Mesdames et Messieurs les Maires,

Monsieur Obry soutient Monsieur Pommier et est favorable au stationnement payant à la gare

Monsieur OBRY, Président de la Communauté de Communes des Portes de l’Ile de France, et Maire de Limetz-villez, n’a pas respecté son engagement d’organiser une réunion avec notre Comité avant que le Conseil Communautaire délibère sur le projet ZAC coeur de ville à Bonnières. En effet, lors du dernier
CC du 23/10/2012 il a dit : une réunion sera organisée très rapidement avec les vice-présidents de la CCPIF et les représentants des associations des usagers des transports. ( voir PV du CC du 23/10/2012 ci-dessous)

Par mail du 5/11/2012, Monsieur Obry m’écrit : J’ai pris bonne note que vous ne pouviez être présent à la réunion prévue ce jour à 19h, de ce fait je l’annule et je vous tiendrai rapidement informé d’une nouvelle date. Je constate que trois semaines se sont écoulées sans que cette réunion ait lieu alors que le délai pour le faire était suffisant. A deux reprises, les 15 et 19 novembre, j’ai demandé par mail la tenue de cette réunion avant que le CC délibère sur le projet de ZAC coeur de ville à Bonnières sans obtenir de réponse.

Ces faits démontrent que Monsieur Obry ne respecte pas ses engagements. Ce qui inévitablement porte préjudice à la CCPIF. Je rappelle que lors de la réunion du CC du 23/10/2012, les positions étaient nettement différentes entre élus : favorables, opposées ou abstentionnistes. Ce qui normal et la simple expression de la démocratie, d’autant que le dossier de la ZAC est complexe et que vous n’avez pas d’éléments suffisants pour vous déterminer.

Notre Comité sans se faire malheureusement d’illusions compte tenu de ce qui vient de se passer, propose que la délibération prévue au CC du 27 novembre soit reportée, d’autant qu’il n’y pas urgence à délibérer. Ce qui permettrait que nous nous réunissions pour débattre du contenu du projet et de ses conséquences prévisibles.

Monsieur Obry refuse le débat, pourquoi ? En fait, Monsieur Obry craint que notre Comité développe ses arguments et présente des documents irréfutables qui démontrent que le projet de parking payant à la gare est inclus dans la ZAC coeur de ville. Vous trouverez en fichiers joints deux documents, le premier est extrait de la plaquette diffusée par l’EPAMSA en décembre 2010. Il y est mentionné la création d’un parc barriéré sur les 250 places au nord de la gare avec un tarif préférentiel pour les bonniérois ( calés sur les tarifs de la gare de Vernon) Précision : soit 44 euros.( D’autres documents vous aurez été présentés lors de la réunion de la Commission transport ).

Le deuxième document est extrait de l’Etude d’impact de la ZAC cœur de ville, avril 2011, page 150. Il confirme avec des développements que le parking payant est inclus dans la ZAC. A noter : la mention du parking commun payant en centre ville et que la mise en place d’un tarif préférentiel est incompatible avec les financements du STIF. Ce qui contredit ce qui est affirmé dans le début de ce document et dans le précédent.

Le Comité attire votre attention sur ce point du tarif préférentiel. En admettant que les Bonnièrois puissent en bénéficier nous constatons que rien n’est prévu pour les habitants des communes de la CCPIF. Inévitablement, vos administrés vous demanderont à en bénéficier et vous devrez le financer. C’est une des conséquences perverses pour les communes de donner un avis favorable.

Lors du CC du 23/10/2012, Monsieur Pommier a dit : que le stationnement payant en bord de Seine n’a rien à voir avec le projet coeur de ville. C’est un dossier en lien avec le STIF et la Région Ile de  France. Les documents présentés démontrent le contraire. Lors de ce même CC, Monsieur Obry a dit : que c’est la région et le STIF qui imposeront que ce parking devienne payant. (voir PV du CC du  23/10/2012 ci-dessous).

C’est faux, le STIF n’a pas de projet en cours de labelliser le parc relais de Bonnières et de le rendre payant. J’ai un courrier du STIF à ce sujet que je mets à votre disposition.

L’indulgence de Monsieur Obry à l’égard de Monsieur Pommier est manifeste :
  • Refus depuis quatre mois de réunir la Commission intercommunale transport malgré les demandes réitérées de notre Comité.
  • Refus de réunir la Commission avant la délibération du CC sur la ZAC coeur de ville malgré son engagement lors du CC du 23/10/2012.
  • Absence de réaction alors que Monsieur Pommier a voté pour le projet PDU Ile de France en CM de Bonnières alors qu’il avait voté contre en CC et qu’il a rompu l’unanimité du Conseil communautaire.
  • Absence de réaction aux propos et au comportement de Monsieur Pommier lors du dernier CC.
Ces faits et les précédents font que si un avis favorable est donné par la CCPIF, il sera contestable et contesté. En tant que responsable associatif et interlocuteur de la CCPIF, je déplore cette situation qui est de l’entière responsabilité de Monsieur Obry. Nous étions et sommes toujours disponibles pour dialoguer avant la présentation de la délibération en CC.

Il est anormal que l’EPAMSA demande aux Municipalités qui siègent à la CCPIF de cautionner un projet qu’elle ne maîtrise pas et qui est fortement contesté par les habitants de Bonnières et de vos communes. Pour rappel : l’année dernière, la pétition du Comité contre le projet de parking payant a recueilli 800 signatures soit les 2/3 des usagers de la gare de Bonnières.

Notre Comité est déterminé à poursuivre sa mobilisation contre le projet de parking payant sous des formes diverses. Nous constatons et le déplorons, que la CCPIF n’ait pas permis un traitement de ce dossier par un processus institutionnel et un dialogue.

Notre Comité de ce fait et de manière solennelle, vous demande de vous prononcer contre le projet de ZAC notamment du fait du projet de stationnement payant à la gare. Comment pourriez-vous justifier votre décision de faire payer vos administrés pour qu’ils se garent pour prendre le train ? Cela vous sera reproché durablement et probablement jusqu’aux prochaines élections municipales.

Défendez vos administrés. Préservons nos communes, notre territoire et la Communauté de Communes des Portes de l’Ile de France.

Recevez, Mesdames et Messieurs les Maires, l’expression de mes salutations distinguées et de ma considération. ( pouvez-vous transmettre ce courrier à vos délégués, merci)

Louis Gomez,
Président du Comité des usagers des gares

Extrait du PV du conseil communautaire du 23/10/2012 page 17,18 et 19
Extrait de la plaquette EPAMSA création d’un parc barriéré
Extrait de l’étude d’impact du projet
Mail de réponses de Michel Obry daté du 5/11/2012
Monsieur,

J’ai pris bonne note que vous ne pouviez être présent à la réunion prévue ce jour à 19h, de ce fait je l’annule et je vous tiendrai rapidement informé d’une nouvelle date.

Bien cordialement,

M. OBRY

Président

Communauté de Communes « les Portes de l’Ile de France »
ZA le clos Prieur
Rue Solange Boutel
78840 FRENEUSE

Nous vous invitons à réagir à cet article sur notre forum à l'adresse suivante http://usagersgares.asrun.eu (cliquez sur le lien)  

mercredi 5 décembre 2012

Service minimum du 6 décembre - Trains prévus

Le mouvement de grève entamé mardi, est reconduit pour le jeudi 6 décembre. La bonne nouvelle est que ce mouvement prendra fin jeudi soir à la fin de service, et le trafic sera normal pour le vendredi 7 décembre. Les horaires seront identique à celle d'aujourd'hui, avec un service sera normal sur les lignes Normandes, et sur la ligne A du RER, avec interconnexion maintenue à Nanterre-Préfecture. La prévision de trafic sera de 1 train sur 2 en moyenne en heures de pointe.

Pour connaitre les horaires des trains qui circuleront, cliquez sur les liens ci-dessous :

Axe Paris Saint-Lazare - Mantes la Jolie via Poissy, cliquez ici
Axe Paris Saint-Lazare - Mantes la Jolie via Conflans, cliquez ici
Axe Paris Saint-Lazare - Conflans Sainte-Honorine - Gisors, cliquez ici
Axe Paris Saint-Lazare - Ermont Eaubonne, cliquez ici

Pour se renseigner sur les prévisions de circulation :

Se connecter
www.sncf.com pour tous les trafics
www.abcdtrains.com pour les prévisions Transilien par gare
SNCF La radio Un point trafic toutes les 15 minutes depuis l'application SNCF Direct sur Ipod et autres smartphones et tous les sites Internet SNCF.

Numéro VERT

Plateau d’assistance téléphonique Numéro VERT gratuit 0805 700 805

Téléphone portable
http://transilien.mobi pour accéder en temps réel aux informations
SMS : taper le nom d’une gare et envoyer au SMS 4 10 20

Application Transilien
Horaires des trains en temps réel sur votre Iphone ou smartphone Androïd

mardi 4 décembre 2012

Service minimum du 5 décembre - Trains prévus

En raison d'un mouvement de grève reconductible, la circulation des trains sera perturbée à partir du mardi 5 décembre à 22H00. Le service sera normal sur les lignes Normandes, et sur la ligne A du RER, avec interconnexion maintenue à Nanterre-Préfecture. Seules les lignes de banlieue seront touchées. La prévision de trafic sera de 1 train sur 2 en moyenne en heures de pointe.

Pour connaitre les horaires des trains qui circuleront, cliquez sur les liens ci-dessous :

Axe Paris Saint-Lazare - Mantes la Jolie via Poissy, cliquez ici
Axe Paris Saint-Lazare - Mantes la Jolie via Conflans, cliquez ici
Axe Paris Saint-Lazare - Conflans Sainte-Honorine - Gisors, cliquez ici
Axe Paris Saint-Lazare - Ermont Eaubonne, cliquez ici

Pour se renseigner sur les prévisions de circulation :

Se connecter
www.sncf.com pour tous les trafics
www.abcdtrains.com pour les prévisions Transilien par gare
SNCF La radio Un point trafic toutes les 15 minutes depuis l'application SNCF Direct sur Ipod et autres smartphones et tous les sites Internet SNCF.

Numéro VERT

Plateau d’assistance téléphonique Numéro VERT gratuit 0805 700 805

Téléphone portable
http://transilien.mobi pour accéder en temps réel aux informations
SMS : taper le nom d’une gare et envoyer au SMS 4 10 20

Application Transilien
Horaires des trains en temps réel sur votre Iphone ou smartphone Androïd

ATTENTION : Ce mouvement de grève étant reconductible, les perturbations pourraient se prolonger les jours suivants.

mercredi 28 novembre 2012

Mail à l'attention de Monsieur Olivier Devaux, directeur des lignes LAJ

 Monsieur,

Je me permets tout d’abord de vous rappeler mon email en date du 30 octobre 2012, relatif aux faits survenus le vendredi 12 octobre dans le train de 8h20 au départ de Bonnières, auquel vous n’avez pas encore répondu : nous continuons à avoir à disposition des trains avec des wagons de première classe que nous ne pouvons pas emprunter, sauf à ce que le chef de bord, exceptionnellement, nous y autorise, ce qui est rarement le cas.

Par ailleurs, nous subissons depuis près de deux mois une dégradation très brutale de nos conditions de transport, à savoir : matin et soir, ce ne sont que suppressions et retards de trains en cascade, et toujours pour le même motif ! AVARIE DE MATERIEL !

Cela ne peut vraiment plus durer et nous vous saurions particulièrement gré de bien vouloir nous faire connaitre les raisons de cette hécatombe ! Certains trains sont systématiquement supprimés le soir, toujours en raison d’une avarie de matériel, et lorsqu’ils partent, c’est avec un retard de 20 à 30 minutes !

C’est notamment le cas du train n° 850053 de 18h33 au départ de Paris Saint Lazare, toujours le même vieux coucou sorti du rebut, rafistolé tant et plus, et en bout de course : il est régulièrement affiché avec un retard conséquent quand il n’est pas purement et simplement supprimé.

Lundi soir 26 novembre, pour vous donner un exemple, ce train est parti avec 30 minutes de retard. Auparavant, le train de 17h53, après avoir été mis en attente pendant 40 minutes, a été purement et simplement supprimé ! Le train de 18h53 a donc été pris d’assaut par les usagers à destination de Bonnières et, une fois de plus, nous avons voyagé dans une bétaillère ! Après une journée de travail, sachant que nombre d’entre nous prennent le train très tôt le matin, c’est vraiment insupportable !

Et pour peu que ce train de 18h53 soit un demi-train, certains usagers ne peuvent plus monter dedans, tant il est bondé : ils restent donc en carafe sur le quai, en attendant de pouvoir emprunter le train suivant : 19h33. C’est inadmissible.

Ce mercredi matin 29 novembre, le train n° 850054 de 7h37 au départ de Bonnières, est entré en gare avec un retard de 30 minutes, et ceci parce que le train était …. EN PANNE !!!

Le matin comme le soir, les motifs des retards sont les mêmes : incident technique, difficultés d’acheminement des trains, difficultés en ligne, incident d’exploitation, sachant que le matin, le train n° 80054 de 7h37 au départ de Bonnières a toujours 5 à 10 minutes de retard.

Actuellement, nous pouvons compter les trains qui arrivent et partent à l’heure !

Nos questions sont les suivantes : pour quelle raison tous les trains sont-ils toujours en panne en ce moment ? Pour quelle raison ne sont-ils pas réparés ni entretenus ? Pour quelle raison un train régulièrement en panne ne peut-il être remplacé systématiquement par un train en bon état de fonctionnement ? Ne peut-il y avoir un système permettant de remplacer un train en panne par un train en état de rouler ?

Par ailleurs, nous avons constaté qu’aux heures de pointe, nous n’avons, matin et soir, que des trains courts, des demi-trains, ce qui nous oblige à voyager dans des bétaillères, ce dont l’ensemble des usagers commence à être exaspérés.

A ce sujet, j’attire votre attention sur la colère latente des usagers, particulièrement perceptible en cas de contrôle mal venu au regard de leurs conditions de transport.

Il est tout de même regrettable de constater qu’au 21ème siècle, nous sommes capables d’aller sur la lune mais pas d’avoir des trains en bon état de fonctionnement, capables d’arriver et de partir à l’heure !

Au regard de l’exaspération croissante des usagers, je vous informe que je publie le texte de ce mail sur le blog.

Je vous prie de croire, Monsieur, à l’assurance de ma considération distinguée.

Sylvie Dupuy
Membre du Comité d'usagers de l’Ouest Francilien

Nous vous invitons à réagir à cet article sur notre forum à l'adresse suivante http://usagersgares.asrun.eu (cliquez sur le lien)  

mardi 27 novembre 2012

Message à l'attention des élus

Encore une fois, et depuis presque 1 mois, on se retrouve dans une situation de transport rappelant de tristes souvenirs ! En effet, trains courts à profusion, rames mal entretenues avec fenêtres ne fermant pas, chauffages en pannes sur 1/3 des wagons pour les trains à deux étages, et des retards quotidiens de 10 minutes dans chaque sens ou des suppressions.

La situation a assez duré ! Il faut maintenant passer à l'action et mettre la pression. Les lignes Paris - Evreux - Serquigny, et Paris - Vernon sont sinistrées !

Comment va t-on tenir avant l'arrivée de nouvelles rames ? De plus, la suspension du projet TGV Normand montre un futur désastreux pour les usagers. Reste encore un espoir dans le doublement des voies de Paris à Mantes.

Messieurs les élus, la situation est grave ! Nous vous demandons de réagir. Merci.

Témoignage de Xavier.

Nous vous invitons à réagir à cet article sur notre forum à l'adresse suivante http://usagersgares.asrun.eu (cliquez sur le lien) 

dimanche 18 novembre 2012

Stationnement à Bonnières : encore des suppressions de places

Mail du 31/10/2012

Bonjour

Je tiens à vous signaler pour information que la municipalité de Bonnières a condamné depuis aujourd’hui le stationnement au bord de la seine aux abords de l’ancien restaurant. Des gros bloc de cailloux viennent d’être placés. Cet espace de stationnement était bien pratique pour des gens comme moi, sont habitués à emprunter des trains ne partant pas aux heures de pointe. 8h20-8h48

Je ne comprends pas cette démarche, sachant qu’il manque déjà des places, la mairie n’autorise pas non plus le stationnement sur la grande place en centre ville sous peine d’amende. Ou allons nous nous garer ?

Je tiens à préciser que comme beaucoup, je n’ai pas le choix de me rendre avec mon véhicule à la gare car le service de transport en commun (car) n’est pas assuré pour les trains qui arrivent après 19h37.

De plus en plus de familles viennent s’installer dans notre région, et aucun palliatif ou autre adaptation des services de cars et stationnement n’a été envisagée, au contraire on régresse ! C’est du grand n’importe quoi !

Voilà je voulais vous faire part de cet événement, peut être que vous pourrez faire remonter ou diffuser l’information, j’en serai ravi.

Merci pour vos démarches tout au long de l’année auprès de votre association.

Cordialement

Marc

Nous vous invitons à réagir à cet article sur notre forum à l'adresse suivante http://usagersgares.asrun.eu (cliquez sur le lien)  

lundi 12 novembre 2012

Pour bien finir la semaine, détendez-vous en chanson française

BALLADE DE PLUME
Lancement du livre/CD de Gérard DUVALLET

Très attaché à la commune de Buchelay, Gérard Duvallet a trouvé un soutien tout naturel auprès de « Signe et image » pour publier son troisième recueil de textes. Après « Drôle de citoyen » et « Drôle de poète », ce poète-auteur-comédien propose « Drôle de plume » sur 160 pages de poésie moderne et engagée, teintée d’humour légèrement acidulé. Pour agrémenter poèmes et pamphlets, Gérard ajoute une corde à son arc avec un CD de 14 titres inséré dans le livret. Déjà auteur de plusieurs textes pour d’autres chanteurs, il entre en chanson française. Ce qui donne naissance au spectacle « Ballade de plume » dont la première aura lieu le vendredi 16 novembre à 20 h 30 au Centre des arts et loisirs de Buchelay pour le lancement du recueil avec tous ses amis poètes, chanteurs et comédiens : Alain Leamauff, Nina Després, Mélanie Delahaye, Lou Demontis, Pigs in cornfield.


Edité par Signe et Image, « Drôle de plume » est également soutenu par le CAC Brassens, la ville de Buchelay et la CAMY. La direction technique du livre est réalisée par l’auteur assisté des services du CAC Brassens et le CD est placé sous la direction artistique du compositeur et pianiste Alain Daniel.

Vendredi 16 novembre à 20 h 30
Centre des arts et loisirs de Buchelay
14 route de Mantes
78200 Buchelay
Réservations au : 01 30 92 59 20
Tarifs : 15€ dont 5€ Carte Culture Camy

mercredi 31 octobre 2012

Encore du grand n'importe quoi !

Hier soir, mardi 30 octobre 2012, le train n° 850053 de 18h33 à destination de Bonnières, a fait le grand tour par Conflans, sans aucune annonce préalable ni aucune information quant aux raisons de ce détournement. En outre, ce train a lambiné tout au long du chemin, a marqué des arrêts intempestifs en pleine voie, et est péniblement arrivé en gare de Mantes la Jolie à 19h30, soit avec plus de 20 minutes de retard ! Le chef de bord de ce train nous a présenté quelques timides excuses pour ce retard dû "à différents problèmes sur la ligne de Paris" ! Celle-là, nous ne l'avions encore pas entendue, et c'est vraiment se moquer du monde, prendre les usagers pour des imbéciles !

Nous avons fini par arriver à Bonnières avec 28 minutes de retard ! Ceci sans aucune information quant aux raisons de ce retard !

Le comble est que le mari d'une de mes amies, qui l'attendait à la gare, a vu passer le train de 18h53 au départ de Paris ! Nous sommes donc arrivés largement après un train qui partait normalement 20 minutes après le train de 18h33 !

C'est ce qui s'appelle prendre les gens pour des débiles, des imbéciles, du bétail !


Comme cela s'est déjà produit, nous demandons aux responsables de la direction de Paris Saint-Lazare de nous expliquer pour quelle raison le train de 18h33 a été détourné de sa route habituelle alors que le train de 18h53, lui, partait normalement et arrivait normalement !

Nous constatons une fois de plus que nous ne pouvons jamais compter sur la ponctualité de nos trains et que nous ne pouvons, en conséquence, jamais prévoir de rendez-vous quel qu'il soit, et ce n'est pas admissible !

Bon courage à tous, bonnes vacances pour ceux qui peuvent en prendre, et bon pont pour ceux qui auront la chance de pouvoir souffler un peu en fin de semaine.

Sylvie, membre du Comité des usagers des transports de l'ouest francilien

Nous vous invitons à réagir à cet article sur notre forum à l'adresse suivante http://usagersgares.asrun.eu (cliquez sur le lien) 

mercredi 24 octobre 2012

Service minimum du 25 octobre - Trains prévus

En raison d'un mouvement de grève, la circulation des trains sera perturbée du mercredi 24 octobre à 20H00 au jeudi 26 octobre 2012 à 8H00. Sur la ligne A, l'interconnexion sera maintenue avec un service normal.

Horaire en rouge : trains ayant pour origine ou destination Mantes la Jolie, ce qui implique un changement de train.

Ligne Paris-Vernon :

Bonnières : 6H20 - 6H37 - 7H37 - 8H58 -
12H49 - 17H40 - 18H32 - 18H40
Rosny : 6H26 - 6H43 - 7H43 - 9H01
- 12H54 - 17H45 - 18H35 - 18H45
Mantes la Jolie : 6H33 - 6H51 - 7H51 - 9H08
- 10H08 - 11H08 - 13H00 - 13H08 - 15H08 - 17H50 - 18H08 - 18H39 - 18H50 - 21H39
Paris St Lazare : 7H08 - 7H28 - 8H28 - 9H08 - 9H40 -
10H40 - 11H40 - 13H40 - 15H40 - 18H40 - 19H10 - 22H10

Paris St Lazare : 6H53 - 8H53 - 12H20 - 14H20 - 16H20 - 17H33 - 17H53 - 18H33 - 18H53 - 19H33 - 20H20 - 21H20
Mantes la Jolie : 6H27 - 7H21 - 9H23 - 11H56 - 12H52 - 14H52 - 16H52 - 16H56 - 18H06 - 18H25 - 19H06 - 19H25 - 20H06 - 20H52 - 21H52
Rosny : 6H32 - 7H26 - 12H02 - 17H02 - 18H12 - 18H31 - 19H12 - 19H31 - 20H12 - 21H55
Bonnières : 6H37 - 7H29 - 12H08 - 17H08 - 18H18 - 18H37 - 19H18 - 19H37 - 20H18 - 21H58

Ligne Paris-Evreux :
ATTENTION : les trains repris ci-dessous NE CIRCULENT PAS :

Bréval : 6H33 - 14H04 - 18H48
Mantes la Jolie : 6H42 - 14H15 - 18H58
Paris St Lazare : 14H48

Paris St Lazare
: 11H10
Mantes la Jolie6H58 - 11H44 - 17H19 - 18H19 - 19H19
Bréval : 8H08 - 11H54 - 17H27 - 18H27 - 19H29

Ligne Paris Saint Lazare - Mantes la Jolie via Poissy (Groupe V). Cliquez sur le lien.

Ligne Paris Saint Lazare - Mantes la Jolie via Conflans Sainte Honorine (Groupe VI). Cliquez sur le lien.

Pour se renseigner sur les prévisions de circulation :

Se connecter
www.sncf.com pour tous les trafics
www.abcdtrains.com pour les prévisions Transilien par gare
SNCF La radio Un point trafic toutes les 15 minutes depuis l'application SNCF Direct sur Ipod et autres smartphones et tous les sites Internet SNCF.

Numéro VERT

Plateau d’assistance téléphonique Numéro VERT gratuit 0805 700 805

Téléphone portable
http://transilien.mobi pour accéder en temps réel aux informations
SMS : taper le nom d’une gare et envoyer au SMS 4 10 20

Application Transilien
Horaires des trains en temps réel sur votre Iphone ou smartphone Androïd 

mardi 23 octobre 2012

Que Choisir

Bonjour à tous,

Ce matin, une fois de plus, le train n° 850054 de 7h37 au départ de Bonnières a été supprimé, car il était en panne. Et quand ce n'est pas ce train, c'est le précédent qui passe à 7h20.

Comme toujours, nous avons été contraints d'attendre le train de 8h20, alors que deux trains express sont passés entretemps, et auraient pu s'arrêter si la direction de Paris Saint Lazare avait eu un peu de bonne volonté. Et pour comble de réjouissance, le train de 8h20 a lambiné pour arriver avec 8 minutes de retard à Paris Saint Lazare. Les employeurs ont dû apprécier...

Ce mois d'octobre nous a valu, et va certainement nous valoir, encore une série de suppressions de trains, matin et soir, et ce toujours pour le même motif : AVARIE DE MATERIEL ! 


La direction de la SNCF semble totalement incapable de mettre à notre disposition des trains en bon état de fonctionnement, puisqu'elle ressort ses coucous les plus vétustes du rebut, qui sont déjà en panne avant même de sortir du dépôt !

Pour étayer nos constatations, les membres du Comité de défense des usagers du Mantois vous invitent à lire l'article paru ce jour dans le journal QUE CHOISIR sur la grogne des voyageurs de la SNCF, tant en ce qui concerne les tarifs que les retards !


Bon courage à tous pour la suite, il va nous falloir nous armer de patience !

Sylvie, membre du Comité des usagers des transports de l'ouest francilien

Nous vous invitons à réagir à cet article sur notre forum à l'adresse suivante http://usagersgares.asrun.eu (cliquez sur le lien)  

mardi 25 septembre 2012

Tentative de vol à bord des trains directs - Appel à la prudence !

Un usager a été victime d'une tentative de vol. Grâce à sa vigilance, il l'a déjoué. Le Comité vous met en garde, et vous recommande la plus grande vigilance. Voici le témoignage de l'usager.

J'ai été témoin d'un incident jeudi 6 septembre, dans le train de 18h13 au départ de Paris Saint-Lazare (vers Bréval).

J'étais installée avec mon ami dans le dernier wagon à l'étage, donc au plus près de la gare. Il s'agissait d'un train nouveau modèle et nous avions baissé les tablettes.

Quelques minutes avant le départ, deux hommes sont arrivés derrière nous, venant donc de la tête du train, et l'un d'eux m'a tendu une feuille. J'ai immédiatement compris qu'il s'agissait d'une tentative de vol et ai posé ma main sur mon sac et mes lunettes posés sur la tablette. Alors il s'est penché et a glissé la feuille vers mon ami, qui était assis près de la fenêtre. Quand l'individu a approché son autre main de la feuille, mon ami, qui n'avait pas vu mon geste vers mon sac, a compris aussi. Son téléphone était posé sur la tablette, et l'individu avait posé la feuille sur le portable. Mon ami a plaqué la feuille et les mains de l'homme et a récupéré son téléphone. Mon ami ayant alerté tout le wagon, les deux hommes ont continué leur chemin et sont descendus du train.

Ce type de vol devient courant depuis plusieurs mois dans le métro, dans les bus, dans les restaurants, dans certains magasins, devant les distributeurs de billets, et j'ai été très surprise de constater que ce phénomène s'installe maintenant dans les trains "directs".

Je pense qu'il serait bien que la SNCF envisage de diffuser en gare et aussi dans les trains des messages d'information précis à ce sujet.

Témoignage de Colette.

Effectivement cette pratique qui consiste à cacher l'objet que les voleurs veulent dérober avec une feuille ou un document quelconque, (carte routière, plan de métro, tract, etc), se répand de plus en plus. Une nouvelle fois nous vous invitons à la plus grande vigilance, et n'hésitez pas à prévenir votre entourage.

Franck
Membre du Comité des usagers des transports de l’ouest francilien

Nous vous invitons à réagir à cet article sur notre forum à l'adresse suivante http://usagersgares.asrun.eu (cliquez sur le lien) 

jeudi 13 septembre 2012

Lettre à Monsieur Olivier Devaux, Directeur de la Ligne J


Monsieur,

 En ma qualité de membre du Comité de défense des usagers de l’Ouest francilien et dans l’intérêt de l’ensemble des usagers de la ligne J, je tiens à vous faire part de notre très grand mécontentement quant aux faits suivants :

Le jeudi 30 août 2012, un accident grave de personne est survenu en gare de Bonnières à 17h40, un train de marchandises ayant percuté une personne sur la voie, ce qui a eu pour conséquence de bloquer la circulation dans les deux sens au-delà de Mantes-la-Jolie.

Si le train de 17h33 au départ de Paris a pu arriver à destination et marquer normalement un arrêt à Bonnières, en revanche, le train de 17h53 a été terminus à Mantes.

 Le train de 18h33 au départ de Paris en direction de Vernon a été maintenu à quai sur la voie 16 et le chef de bord de ce train nous en a indiqué les raisons, nous précisant que seuls les trains omnibus pour Mantes pouvaient partir.

Or, à 19h33, le chef de bord de ce train a reçu un message lui indiquant que le train situé sur la voie 17 pouvait partir et desservirait les gares de Mantes, Rosny, Bonnières et Vernon. Nous sommes donc montés dans ce train, dans lequel cette annonce a été confirmée à l’ensemble des usagers.

Or, une fois arrivés à Mantes, le chef de bord nous a annoncé que ce train était arrivé à son terminus !!! Il était 20h15 et, bien entendu, aucun bus n’avait été prévu pour emmener les usagers à Rosny et Bonnières.

Nous considérons donc que nous avons été jetés de ce train comme des malpropres.

A Mantes, le personnel de la gare nous a indiqué qu’il attendait le feu vert de Bonnières pour faire repartir le train, mais ceci pour une durée indéterminée.

Si certaines personnes ont pu appeler un proche pour venir les chercher, d’autres, en majorité, dont je suis, n’avaient pas cette possibilité et ont dû prendre un taxi, ceci pour une somme de 30 euros jusqu’à la gare de Bonnières où les attendaient leurs voitures.

Eu égard au coût mensuel du passe navigo et à la dégradation croissante de nos conditions de transport cette année, les usagers n’avaient pas besoin de cette dépense supplémentaire.

En effet, sachant que l’accident de personne est survenu à 17h40 à Bonnières, la direction de Paris Saint-Lazare aurait largement pu faire affréter des bus au départ de Mantes pour permettre aux usagers d’aller jusqu’à Rosny et Bonnières.

Je voudrais donc aujourd’hui savoir qui, à 19h33 et à Paris, a donné l’ordre de faire partir le train pour Mantes et qui a donné l’ordre de dire que ce train desservirait les gares de Rosny, Bonnières et Vernon, sachant qu’il s’agissait d’un mensonge pur et simple.

Je voudrais également savoir pour quelle raison la direction de Paris Saint-Lazare a été incapable d’anticiper et d’affréter des bus au départ de la gare de Mantes.

Un tel manque de réactivité, un tel laxisme sont totalement inadmissibles de la part de vos services. Nous avons vraiment eu l’impression d’être du bétail que l’on jette dans un train pour s’en débarrasser !

Si nous comprenons parfaitement qu’un accident de personne ne relève pas de la responsabilité de la SNCF, en revanche, et dès lors que ce type d’accident se produit assez souvent et risque de se reproduire, nous ne comprenons pas le manque de réactivité de la direction de Paris Saint-Lazare quant à l’absence d’affrètement de bus au départ de Mantes, et nous admettons encore moins que l’on nous mente au départ du train !!!

Au regard de ce qui précède, je joins au présent mail une copie de la facture du taxi que j’ai dû prendre pour aller récupérer mon véhicule à Bonnières et je vous serais très obligée de bien vouloir me rembourser la somme de 30 euros. J’en tiens l’original à votre disposition.

Je vous précise que j’adresse une copie de la présente au STIF et aux élus et qu'elle fera l'objet d'une publication sur le blog.

Je vous prie de croire, Monsieur, à l’assurance de ma considération distinguée.

 Sylvie Dupuy
Membre du Comité de défense des usagers de l’Ouest francilien

Nous vous invitons à réagir à cet article sur notre forum à l'adresse suivante http://usagersgares.asrun.eu (cliquez sur le lien)  

lundi 10 septembre 2012

Les victimes des travaux, et les traitements de faveur de la SNCF

Comme vous avez pu le lire dans un précédent billet, d'important travaux de renouvellement des voies ont eu lieu du 16 juillet au 8 septembre entre Mantes la Jolie et Evreux Normandie. Cela a eu pour conséquence la suppression de certains trains, et des modifications d'horaires pour d'autres. La plupart des trains supprimés étaient remplacés par des autocars.

Si le premier train desservant Bréval à 6H04 circulait normalement le lundi, il était supprimé entre Evreux Normandie et Mantes la Jolie le restant de la semaine, et aucune solution de remplacement n'était proposé pour les usagers de Bueil et Bréval ! Les usagers d'Evreux Normandie avaient droit quant à eux à un traitement de faveur, puisqu'un car partait de la gare d'Evreux Normandie à 5H23 pour les déposer à Mantes la Jolie à 6H08. De la ils pouvaient prendre le train qui partait à 6H18. Les usagers de Bueil et Bréval qui n'avaient pas la possibilité de modifier leurs horaires, n'avaient pas d'autres choix que d'aller à Mantes en voiture, pour récupérer le train au départ de Mantes la Jolie. 

Une usagère de Bréval a calculé le surcout que tous ces déplacements supplémentaires lui ont couté. Voici le détail :

Mantes la Jolie est à 20 kilomètres de Bréval, ce qui fait 40 km aller/retour. Le train de 6H04 dessert Bréval uniquement le lundi, ce qui fait donc 4 jours à prendre la voiture.
4X40 km = 160 km par semaine
Travaux du 16 juillet au 8 septembre, soit 8 semaines
8X160 km = 1280 km
Il faut retirer le 15 août, jour férié
1280 km - 40 km (un aller/retour Bréval-Mantes) = 1240 km
Le parking de Mantes coute 12 €, ce qui fait 48 € pour une semaine (4X12)
Travaux du 16 juillet au 8 septembre, soit 8 semaines
8X48 € = 384 €
Il faut retirer le 15 août, jour férié
384 € - 12 € = 372 €

Sur les 8 semaines de travaux, pour les usagers obligés de prendre leur voiture, cela a représenté 1240 km à parcourir, et 372 € de parking et frais supplémentaires, en plus du pass Navigo !  

Pour quelle raison la SNCF n'a t'elle pas prévu d'arrêt à Bueil et Bréval de l'autocar partant d'Evreux ? Pourquoi n'y a-t'il pas eu de solution de remplacement pour les usagers de Bréval et Bueil ?

Si le comité n'est pas contre les travaux de renouvellement des voies, nécessaire pour la régularité des trains, il est en revanche inacceptable qu'aucune solution de remplacement ne soit proposée aux usagers, surtout lorsqu'il s'agit du premier train du matin rejoignant la capitale !  Il est inacceptable également que certains usagers aient le droit à un traitement de faveur par rapport à d'autres.

Franck du Comité

Nous vous invitons à réagir à cet article sur notre forum à l'adresse suivante http://usagersgares.asrun.eu (cliquez sur le lien)  

mercredi 29 août 2012

Et encore une panne électrique hier soir à Paris Saint Lazare !

Bonjour à tous et bon courage à ceux qui reprennent le boulot et .... le train !!!

En effet, hier soir, en gare de Paris Saint Lazare, à 18h20, le train omnibus de 18h01 pour Mantes était toujours à quai et est parti avec 20 minutes de retard.

Une annonce était diffusée en gare pour indiquer que l'ensemble des trains seraient retardés d'au minimum 15 minutes en raison d'un  problème électrique en gare des Mureaux !!!


Encore un problème électrique ! Le lundi 30 juillet, nous avions subi une panne électrique en gare de Sartrouville doublée d’un problème d’aiguilles en gare d’Achères. Hier soir, la panne électrique avait lieu aux Mureaux. Les trains directs pour Mantes et Bonnières de 17h53, 18h33 et 18h53 ont eu chacun leurs 15 minutes de retard !

Des pannes, des pannes, encore des pannes, en tout genre, électriques, d'aiguilles, de trains, mais pas de pannes de contrôles !!! Pas de cadeaux aux travailleurs ! Il faut aller travailler avec les moyens du bord, panne ou pas.

Mais que font les responsables de Paris Saint Lazare et de la SNCF en général ? A quand la rénovation de notre réseau ? A quand le respect de l'usager qui prend le train pour aller travailler ?

L'ensemble des usagers ne peut plus accepter de continuer à être traité comme du bétail et à payer pour être transportés ! Ce n'est pas admissible et les membres de notre Comité les invitent non seulement à nous rejoindre pour exiger, tous ensemble, des conditions de transport décentes, mais également à nous faire part, à l'adresse mail du Comité, de tout retard, suppression de train, désagrément quelconque qu'ils pourraient rencontrer.


Bonne rentrée à tous. 

Sylvie, membre du Comité de défense des usagers du Mantois

Nous vous invitons à réagir à cet article sur notre forum à l'adresse suivante http://usagersgares.asrun.eu (cliquez sur le lien) 

mardi 7 août 2012

« Prendre le bus pour rater le train »

COMITE DES USAGERS DES GARES DE ROSNY, BONNIERES,
PORT-VILLEZ, MANTES LA JOLIE, MANTES LA VILLE, BREVAL
COMITE DES USAGERS DES TRANSPORTS DE L’OUEST FRANCILIEN

usagersgares@aol.com - Blog : http://usagersgares.blogspot.com

COM’BUS

Courrier électronique

« Prendre le bus pour rater le train »

(c’est souvent l’inverse)

Madame,

Le vendredi 3 août devant prendre le train de 11h08 à Mantes pour me rendre à Paris, j’ai décidé d’utiliser la ligne 0 de Com’Bus. Le départ du bus est à 10h21, place la Libération à Bonnières. Le bus n’est arrivé qu’à 10h29. En montant, j’ai demandé au chauffeur si le bus serait à l’heure à la gare de Mantes et j’ai eu pour réponse qu’il y avait des travaux à la sortie de Bonnières qui provoquaient un ralentissement du trafic.

J’ai tenté de joindre Com’bus pour exposer la situation mais il n’y avait qu’un répondeur et j’ai appelé ensuite la boutique bus. J’ai demandé à la personne que j’ai eu de prévenir la compagnie. Au cours du trajet, le retard s’est aggravé bien que le chauffeur fasse ce qu’elle pouvait compte tenu des arrêts et des aléas de la circulation.

Le bus est arrivé à la gare de Mantes à 11h08, ( horaire de départ du train direct pour Paris) soit avec un retard de 13 mn sur un parcours de 34 mn. Le train était à quai, parmi les personnes qui étaient dans le bus, une quinzaine se sont précipitées pour tenter de l’attraper. Par chance le train a attendu.

Environ un mois auparavant, j’avais utilisé le bus de 10h21, ce jour là il n’avait que 5mn de retard au départ, néanmoins le retard s’était aggravé au point que j’avais raté le train de 11h08. Conséquences : 57 mn de retard à Paris, je n’avais pas pu prendre le 11h10 ( omnibus) et j’avais dû attendre le train de 11h40 (omnibus).

Je dois reprendre le train de 11h08 prochainement mais il est certain que je prendrai plus le risque d’être mis en retard par Com’bus. J’utiliserai donc ma voiture comme le font un grand nombre d’usagers après des expériences négatives répétées.

Il est évident que le manque de fiabilité des bus est la cause principale de la désaffection des usagers pour ce mode de déplacement. Bien souvent c’est la conséquence des retards de train mais pas uniquement comme le démontre le fait exposé ci-dessus.

Nous savons que les déplacements par bus sont tributaires de facteurs que les autocaristes ne peuvent pas maîtriser, néanmoins les compagnies devraient prendre des initiatives, cela n’a pas été le cas pour le service de la ligne 0. En effet, les retards actuels sont occasionnés par des travaux sur le pont SNCF situé à la limite de Bonnières et Freneuse mais la compagnie aurait dû informer les usagers du risque de retard prévisible, ce qui n’as pas été fait. Il suffisait d’apposer une affichette à chaque arrêt et notamment au départ. De plus, les travaux ayant débuté le lundi, quatre jours se sont écoulés sans qu’une information et un suivi soient mis en place par la compagnie.

Il est également probable que Com’bus n’a pas été informé de ces travaux, ce qui est anormal. D’autre part, les retards au départ de la ligne 0 semblent fréquents.

Notre Comité contribue depuis longtemps au développement et au maintien des déplacements par bus mais leur fiabilité est insuffisante avec de nombreuses conséquences : fréquentation basse et aléatoire, financement en fonction du nombre de voyageurs, sentiment que les bus circulent à vide et que les financements ne sont pas justifiés.

Notre Comité déplore cette situation et réaffirme sa volonté de préserver et de développer les déplacements par bus sur notre territoire, ce qui impose que des initiatives soient prises de manière concertée.

Recevez, Madame l’expression de mes salutations distinguées.

Louis Gomez,
Président du Comité des usagers

Publication sur le blog
Copie aux élus

Nous vous invitons à réagir à cet article sur notre forum à l'adresse suivante http://usagersgares.asrun.eu (cliquez sur le lien) 

mardi 31 juillet 2012

Encore une belle pagaille hier soir à Paris Saint Lazare

Lorsque ce ne sont pas nos trains qui sont supprimés, en panne, ou en retard, c'est le reste qui disjoncte ! Hier soir lundi 30 juillet, lorsque je suis arrivée à Paris Saint Lazare, plus aucune circulation en direction de Mantes, plus aucun train, et ce pour un temps indéterminé. Sans oublier le manque de communication : le train de 17h53 pour Mantes et Vernon affichait déjà 30 minutes de retard. Le chef de bord de ce train nous a expliqué qu'il y avait une panne d'alimentation électrique en gare de Sartrouville, et un dérangement d'aiguillage à Houilles, bref, la totale. Les usagers étaient exaspérés, car il ne se passe pas une journée sans qu'il y ait des dérangements et pannes en tout genre. Le chef de bord, malgré nos protestations, gardait son calme et allait à la pêche aux informations.

Nous avons fini par partir à 18h45 pour arriver à Bonnières avec plus d'une heure de retard. Bien entendu, pas de bus Combus, nous sommes arrivés à 19h31 et ils étaient partis à 19h30...

Les premiers trains pour Bonnières et Vernon étant partis détournés par Conflans, je ne sais pas à quelle heure sont arrivés les autres usagers des trains de 18h33  et de 18h53.

Voilà ce que c'est quand on fait obstinément du neuf avec du vieux, quand on rafistole tant les trains à bout de souffle qu'un réseau qui ne vaut guère mieux. Cette semaine, nous avons vu réapparaître des vieux coucous jaunes, de vieilles machines VO2N dont les fenêtres ouvertes, bloquées, impossibles à fermer, n'avaient toujours pas été réparées.

La direction de Paris Saint Lazare va-telle continuer à se moquer encore longtemps de nous ? Nous n'avons que cela : des pannes, pannes de trains, pannes de réseau, pannes électriques, pannes d'aiguillage, trains en panne au dépôt, mais jamais réparés à temps  !  A quand des trains en bon état de fonctionnement, un réseau capable de résister aux intempéries, comme dans les pays froids ? Tout est vieux et figé, à la SNCF.

Bon courage à ceux qui vont aller travailler au mois d'août et n'hésitez pas à nous envoyer vos galères !

Sylvie

Membre du Comité de défense des usagers de l'Ouest Francilien

Nous vous invitons à réagir à cet article sur notre forum à l'adresse suivante http://usagersgares.asrun.eu (cliquez sur le lien) 

jeudi 26 juillet 2012

Modification des horaires sur l'axe Paris - Bréval en raison de travaux

En raison de travaux de remplacement des voies entre Bréval et Bueil, la circulation de certains trains sera modifié. Pour voir les horaires, cliquez sur l'affiche.
À noter que la suppression du train de 6H04 du mardi au vendredi ne propose aucune solution de repli ! Les usagers devant arriver avant 7H00 à Paris St Lazare, n'ont aucune autre solution que de prendre leur voiture pour aller jusqu'à Mantes !

Nous vous invitons à réagir à cet article sur notre forum à l'adresse suivante http://usagersgares.asrun.eu (cliquez sur le lien)

Perturbation du jeudi 12 juillet 2012, les explications

Suite aux fortes perturbations du jeudi juillet sur la ligne J, la direction de la SNCF nous a fait parvenir cette information qui a été affichée dans les gares. Voici l'affiche. Cliquez sur l'image pour la voir plus grande.
Nous vous invitons à réagir à cet article sur notre forum à l'adresse suivante http://usagersgares.asrun.eu (cliquez sur le lien)

mercredi 4 juillet 2012

Retards, retards, et encore retards, et sans aucune information !

Quand ce n’est pas le soir, c’est le matin, retards à répétition, suppressions de train, pannes de train, et aucune information quant aux raisons de ces retards et de ces suppressions...

En gare de Bonnières ce mardi 3 juillet au matin, peut après le passage de l’express le précédant, le TER n° 850054 de 7h37 a été annoncé avec un retard de 10 minutes, sans motif. Une fois desservie Bonnières, il a lambiné, a marqué un arrêt prolongé en gare de Mantes, toujours sans motif, pour repartir et lambiner de plus belle. Inutile de préciser que ce train s’est très vite transformé en bétaillère ! Mais, selon les propos peu amènes de certains personnels de bord, nous payons pour être transportés, mais pas pour voyager agréablement ! Voir le résultat sur la photo ci-dessous.
C’est un usager monté dans le train à Mantes qui nous a informés que le train de 7h58 au départ de Mantes et en provenance de Rouen, avait été supprimé, sans motif, comme de bien entendu.

Nous sommes arrivés à Paris Saint Lazare avec 31 minutes de retard, et le chef de bord, après nous avoir présenté ses excuses pour ce retard, nous a enfin précisé qu'il était dû à la suppression du train n° 13110 en provenance de Rouen et à des problèmes de gestion du trafic. Il serait temps quand même de prévenir !

Mais la direction de Paris Saint Lazare n’a pas besoin d’un train supprimé pour avoir des problèmes de gestion du trafic, ceux-ci sont quotidiens, matin et soir ! Même les TGVs s’y mettent, puisque les pauvres usagers du Paris-Grenoble ont eu droit à une panne de leur TGV.  Bloqué sur place pendant plusieurs heures, tout comme nous, ils n’ont pas eu droit à l’information. Mais paient-ils eux aussi uniquement pour être transportés ?!!!... C’est la décadence, à la SNCF…

Sylvie, membre du Comité de défense des usagers de l'Ouest francilien

Nous vous invitons à réagir à cet article sur notre forum à l'adresse suivante http://usagersgares.asrun.eu (cliquez sur le lien) 

mercredi 27 juin 2012

Mise en veille de l'association d'usagers Paris - Granville

Grâce aux liens proposés dans notre rubriques "Les autres blogs", vous pouvez suivre les actualités de l'association d'usagers de la ligne Paris-Montparnasse - Granville. Bien que nous ne sommes pas sur la même ligne, les problèmes sont les mêmes.

Le samedi 28 janvier, l'association a tenue sont assemblée générale ordinaire. Madame Anne Roulier, la présidente, a annoncé qu'elle était démissionnaire, ainsi que 3 autres membres du bureau. Seulement 9 personnes étaient présentes à cette assemblée générale. Le quorum n'étant pas atteint, la présidente a été dans l'obligation d'annuler l'assemblée générale. Elle en a programmé une nouvelle le samedi 2 juin dernier. Cette fois-ci, seulement 4 personnes se sont déplacées. Comme personne ne c'est porté volontaire pour reprendre la présidence, et remplacer les membres du bureau, la présidente a dans un premier temps pensé à dissoudre l'association. Finalement, elle a décidé de mettre en veille l'association, jusqu'à ce que quelqu'un se porte candidat pour reprendre la présidence.

Par solidarité, nous relayons sur ce blog l'appel à candidature. Peut-être que des lecteurs de ce blog empruntant la ligne Paris-Montparnasse - Granville se sentiront capable de reprendre la présidence ? Dans ce cas, n'hésitez pas à contacter l'association à l'adresse suivante : usagers.parisgranville@gmail.com

Pour finir, voici quelques mots de l'ex-présidente que nous avons repris du blog :

A titre personnel, je déplore cette situation et j'espère que des bonnes volontés se manifesteront rapidement pour prendre le relais et défendre la ligne et ses usagers. Aux esprits chagrins pour lesquels l'association ne sert à rien et la présidente n'a rien apporté, je rappellerai simplement la pensée de Confucius : "Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi tous ceux qui voulaient faire la même chose, tous ceux voulaient faire le contraire, et l'immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire." Enfin, même si je ne fréquente plus que très rarement la ligne Paris-Granville, je reste très motivée à sa sauvegarde et continuerai, à titre personnel à la soutenir.  

Anne Roulier

Sachez que le blog reste ouvert, et continuera à être alimenté régulièrement. À suivre ici : http://usagers-paris-granville.blogspot.fr

Nous vous invitons à réagir à cet article sur notre forum à l'adresse suivante http://usagersgares.asrun.eu (cliquez sur le lien) 

mardi 19 juin 2012

Le retard de trop

Hier soir encore, lundi 18 juin, le train n° 850053 de 18h33 au départ de Paris Saint Lazare pour Vernon, est parti avec 23 minutes de retard ! Ceci en raison, selon le chef de bord, d'un incident technique sur ce train (encore un...), et de problèmes de circulation (quotidiens et récurrents). Et l'information circulant toujours très bien, nous n'avons obtenu aucune information sur le départ de notre train avant 18h50 ! Trop tard pour descendre du train et prendre le suivant, soit celui de 18h53. Et cette fois encore, notre train est parti à 18h56, si bien que les usagers de Bonnières n'ont pas eu de bus !!!

Voici des mois que les usagers et leurs représentants dénoncent les difficultés rencontrées par le train de 18h33. Quand il n'est pas supprimé, il part ou arrive en retard, quand il n'est pas en panne dès le dépôt, donc supprimé, il est retardé en raison d'une panne et/ou supprimé. Et il n'est jamais remplacé, nous devons prendre le train suivant, soit celui de 18h53, ce qui nous fait des journées à rallonge. La direction de Paris Saint Lazare se moque-t-elle de nous ?

Toutes nos demandes restent lettre morte ! Les trains continuent à être retardés ou supprimés, à faire l'objet de pannes à répétition juste avant le départ, de difficultés d'acheminement... Nous continuons à avoir aux heures de pointe, matin et soir, des demi-trains qui se transforment en bétaillères, et nous constatons que la SNCF continue à faire du neuf avec du vieux. En effet, plutôt que d'investir dans des trains neufs en bon état de fonctionnement et régulièrement entretenus, elle préfère persister et signer, et continue à réparer ses vieux trains à bout de souffle, bons pour le rebut. D'ailleurs les contrôleurs eux-mêmes le reconnaissent volontiers lorsque nous discutons avec eux. Tant pis si ces trains tombent régulièrement en panne et pour le préjudice qui en découle pour les usagers. Et pour agrémenter encore nos conditions de transport, elle ressort ses wagons les plus vétustes et les plus inconfortables pour en faire des trains patchwork.

Si les responsables de Paris Saint Lazare ne sont pas capables de faire rouler correctement le train de 18h33, qu'ils fassent alors faire régulièrement des arrêts supplémentaires au train de 18h30 pour Rouen, comme cela s'est produit récemment. Nous, usagers, considérons que nous n'avons pas à subir l'incurie récurrente de ces responsables !

Mesdames et Messieurs de la direction de Paris Saint Lazare, si vous n'êtes pas capables de gérer et d'organiser la circulation des trains d'une des plus grandes gares d'Europe, si vous n'êtes pas capables d'investir l'argent du contribuable dans des trains neufs et capacitaires, si vous préférez dilapider l'argent de nos titres de transport dans la réparation obsolète de vieux coucous inutilisables, alors changez de métier ou prenez des cours de gestion !

En attendant, nous subissons des contrôles de titres de transport régulièrement, sachant que ce jour-là, comme par hasard, le train aura bien roulé et sera à l'heure, mais dès lors que nous avons payé notre passe navigo, c'est la pagaille assurée.

Nous vous rappelons que, dans les entreprises privés, les incompétents son virés, et si les clients de l'entreprise sont mécontents, ils changent d'entreprise. Force est de constater que c'est loin d'être la même chose dans le secteur public : les incompétents perdurent, et ce au détriment du contribuable et des administrés.

Les usagers vous réitèrent leurs demandes : nous voulons des trains qui roulent et arrivent à l'heure ? Quand prendrez-vous nos demandes, légitimes, au demeurant, en considération ?

Sylvie, membre du Comité de défense des usagers de l'Ouest francilien

Nous vous invitons à réagir à cet article sur notre forum à l'adresse suivante http://usagersgares.asrun.eu (cliquez sur le lien) 

vendredi 8 juin 2012

Paroles de candidats suite...

A l’occasion des élections législatives, le Comité des usagers s’est adressé aux candidats de la 9e circonscription des Yvelines pour connaître leur opinion au sujet du projet de parking payant à la gare de Bonnières, du service de bus et des mesures à prendre selon eux.

COMITE DES USAGERS DES GARES DE ROSNY, BONNIERES,
PORT-VILLEZ, MANTES LA JOLIE, MANTES LA VILLE, BREVAL
COMITE DES USAGERS DES TRANSPORTS DE L’OUEST FRANCILIEN
E-mail : usagersgares@aol.com –  blog: http//usagersgares.blogspot.com

Monsieur le candidat à l’élection législative de la 9e circonscription des Yvelines

Courrier électronique adressé aux candidats à l’élection législative de la 9e circonscription des Yvelines

Messieurs,

Notre Comité qui existe depuis plus de vingt ans est mobilisé depuis plus d’un an contre le projet de parking payant à la gare de Bonnières. Plus des 2/3 des usagers de notre gare se sont prononcés contre ce projet car il est antisocial et incohérent.

Nous rappelons que la gare de Bonnières est une gare de rabattement, dernière du département et de la région, elle permet l’accès aux transports à des habitants de nombreux villages du canton de Bonnières. Ces équipements, gare routière et parc relais devraient donc être gérés  à un niveau intercommunal, ce qui n’est toujours pas le cas avec de nombreuses conséquences négatives et notamment le projet de parking payant.

En effet, ce projet découle du projet immobilier « cœur de ville » inclus dans l’O.I.N. Seine Aval qui prévoit le stationnement payant. Il est paradoxal qu’une démarche ( l’OIN Seine Aval) qui a notamment pour projet, l’amélioration des transports aboutisse à son contraire ; une dégradation des conditions de transports.

Qui peut prétendre que ce serait une amélioration  de payer pour garer sa voiture et ce sans service supplémentaire  alors qu’aujourd’hui c’est gratuit?

Afin d’escamoter la véritable motivation de ce projet ; le stationnement payant dans notre ville et de tenter de « dédouaner » l’OIN Seine Aval, il est régulièrement reproché aux usagers des départements limitrophes « d’envahir » Bonnières. Nous rappelons que la gare de Bonnières est une gare de rabattement, qu’il y égalité devant le service public de transport et qu’il serait ridicule de dresser des barrières entre  les départements.

Notre Comité ne nie pas qu’il y ait un problème de stationnement à la gare de Bonnières et c’est pour cela que depuis plusieurs années, il a fait des constats et des propositions :
  • La nature de gare de rabattement de la gare de Bonnières n’est pas suffisamment prise en compte, notamment par les élus locaux.
  • La situation de cette gare, intermédiaire entre deux régions et trois départements devrait se traduire par des initiatives des élus du canton de Bonnières en direction notamment de la CAPE.
  • L’amélioration du service de bus et sa pérennité au départ des diverses communes ( dont celles de l’Eure) permettrait une baisse sensible du nombre de voitures en stationnement.
  • L’intercommunalité est le niveau adapté pour traiter ces réalités.
Malgré de nombreuses démarches auprès, notamment du Préfet des Yvelines, du Président du Conseil Général des Yvelines qui préside également l’EPAMSA, notre Comité n’a pas reçu de réponses satisfaisantes.

Nous souhaitons vous poser la question suivante : êtes-vous favorable au stationnement payant à la gare de Bonnières ?

Vous pouvez nous envoyer votre réponse par courrier électronique. Nous la diffuserons à nos adhérents et sur le blog du Comité. En cas d’absence de réponse, nous les informerons également.

Recevez, Messieurs, l’expression de mes salutations distinguées.

Louis Gomez,
Président du Comité des usagers

Nous avons reçu la réponse de Jean-Marie TETART, candidat UMP. Nous le remercions de nous avoir donné son point de vue et d’avoir contribué au débat.

Monsieur le Président, Bonjour,

Après de longs développements, votre lettre aux candidats que nous sommes, pose une question très concise « Etes vous favorable au stationnement payants à la gare de Bonnières ? ». J’en conclus dons que nous parlons pas du parking prévu dans l’opération centre ville.

Je voudrais tout d’abord vous dire que je ne conçois pas qu’un député puisse prendre position sur un problème local particulier à la place des élus : le Maire de Bonnières d’abord, puis ceux des communes et intercommunalités voisines. C’est à eux qu’il convient de décider s’ils font porter le coût d’entretien, de renouvellement voire de vidéo-surveillance, etc. sur le contribuable de la commune de Bonnières et/ou des intercommunalités concernés ou sur l’usager par l’instauration de parkings payants.

A vrai dire, ils n’auraient plus le choix si d’aventure ils souhaitaient mobiliser des fonds du STIF pour agrandir, rénover, ce parking de rabatttement. C’est la formule que M. Huchon et la majorité écolo-socialiste du STIF impose : en cas de mobilisation de ses financements, il impose un stationnement payant. Il faut donc que vous protestiez auprès du STIF.

Je dois cependant dire que je partage sa position car il ne me parait pas normal que ce soit l’ensemble des contribuables qui aient à assumer cette charge mais plutôt les usagers de cet équipement.

Un parking payant a d’ailleurs quelques vertus avancées par les écologistes eux-mêmes et que je partage: il incite ceux qui habitent au plus prés des gares à y venir en vélo si des dispositifs de stationnement de vélos surveillés et gratuits sont mis en place, il incite au covoiturage pour aller jusqu’à la gare et donc à une seule voiture sur le parking payant et enfin il incite à prendre les lignes du bus de rabattement vers les gares. Mais pour cela il faut bien sur que le STIF consente à mettre des bus de rabattement et que surtout il y ait respect des horaires des trains pour ne pas dégouter les usagers du bus qui partent alors sans eux.

Je parle d’expérience puisque je dispose à la gare de Houdan de 800 places de stationnement surveillé par caméra pour accueillir principalement des véhicules des Départements d’Eure et Loir et d’Eure et que ces parkings sont payants (uniquement pour équilibrer les charges de fonctionnement) avec une réduction maximum de 10% (maximum imposé par le STIF) pour les usagers de Houdan. Je note que le Département d’Eure et Loir finance quelques lignes de rabattement vers la gare de Houdan.

J’ajoute enfin que je constate malheureusement une désaffection progressive de l’usage des bus de rabattement en Yvelines ou de liaison Eure et Loir/Houdan pour les raisons évoquées plus haut de manque de régularité des trains.

Je crois qu’il n’est pas correct de mettre l’OIN en responsabilité de cette affaire de stationnement payant ou non sur le parking de la gare.

Pour limiter l’importance de l’afflux en voitures de voyageurs d’Eure sur la gare de Bonnières, que les deux régions Ile de France, Normandie, et le STIF qui ont la même sensibilité politique (ça peut aider) s’entendent pour mettre en place des lignes de bus gratuit depuis Vernon ! Il suffirait d’ailleurs que le coût des ces bus soit égal au coût d’usage du parking pour que très vite les usagers puissent préférer le bus au parking.

Vous parlez de vos démarches vaines auprès du Préfet des Yvelines, du Président du Conseil Général par ailleurs Président de l’Epamsa. Je crois qu’il faut que vous ouvriez des négociations avec ceux qui sont vraiment sur cette compétence en situation de de responsabilité à savoir les deux Régions concernées et le STIF. Si je suis élu, je me joindrai volontiers à vous pour les entreprendre et les faire aboutir.

Avec ma considération

Jean Marie TETART
Candidat aux Législatives 9ème

Le Comité a répondu au courrier de Monsieur TETART par le courrier suivant.

COMITE DES USAGERS DES GARES DE ROSNY, BONNIERES,
PORT-VILLEZ, MANTES LA JOLIE, MANTES LA VILLE, BREVAL
COMITE DES USAGERS DES TRANSPORTS DE L’OUEST FRANCILIEN
E-mail : usagersgares@aol.com –  blog: http//usagersgares.blogspot.com

Monsieur Jean-Marie TETART
Candidat de l’UMP à l’élection législative des 10 et 17 juin 2012 de la 9e circonscription des Yvelines

Courrier électronique,

Monsieur,

Je vous remercie pour votre réponse et votre contribution au débat. Si vous le permettez et sans emettre en cause votre point de vue, je ferais quelques remarques afin de poursuivre notre dialogue. Si je vous comprends bien, je tire les conclusions suivantes :
  • Vous êtes favorable au stationnement payant aux abords des gares.
  • Vous considérez que c’est plutôt aux usagers d’un équipement dans payer le coût. Notre Comité n’est pas d’accord car l’existence de moyens de transport est une nécessité pour l’ensemble des habitants. De plus, cela permet à nos villages de recevoir de jeunes couples qui ne s’y installeraient pas s’il n’y avait pas une gare dans le canton.
  • Vous ne souhaitez pas vous exprimer par rapport au stationnement payant à la gare de Bonnières par égard pour les élus, ce que je comprends tout à fait, néanmoins, il me semble que la transformation d’un parking gratuit en parking payant mérite un débat d’autant que cela préoccupe nos concitoyens, usagers des transports qui y sont largement opposés. De plus, la décision ne dépend pas seulement de la Municipalité de Bonnières, mais également de l’EPAMSA ce qui confirme à mon avis le bien fondé de débattre de ce projet.
Afin de poursuivre, j’apporterai quelques précisions :
  • Il ne s’agit pas d’aménager le parking relais de la gare ou de le créer, il existe depuis de nombreuses années, ni de l’aménager ou de l’agrandir mais uniquement de le rendre payant sans services supplémentaires. Les estimations de recette sont de l’ordre de à 80 000 à 100 000 € HT en fonctionnement.
  • Contrairement à ce que vous avancez, notre Comité n’a aucune raison de protester auprès du STIF, ce dernier n’étant pas à l’initiative de ce projet de parking payant. Par contre et contrairement à ce que vous avancez, il est correct de mettre en responsabilité l’OIN Seine Aval car le projet de parking payant est inclus dans le projet « coeur de ville ». Voir documents de l’EPAMSA et notamment la page 150 du dossier de création de la ZAC« coeur de ville ».
  • La gare SNCF de Bonnières est une gare de rabattement, elle permet aux habitants de nombreuses communes du canton de se rendre a leur travail ou de poursuivre leur scolarité. 27 % des usagers sont des habitants de Bonnières et Freneuse. 27 % proviennent des communes des Yvelines proches de Bonnières ce qui limite de fait la possibilité de déplacements a pieds ou à vélo car plusieurs kilomètres séparent ces communes de la gare. Il ne reste que la voiture pour se rendre à la gare, ce que de nombreux usagers déplorent. Il nous paraît donc injuste de leur faire payer le stationnement dans la mesure où il n’ont pas d’autre possibilité.
  • Depuis des années, notre Comité est favorable au développement des lignes de bus et nous avons contribué à la sauvegarde de plusieurs d’entre elles.
  • Contrairement à vous, nous ne pensons pas que c’est au STIF de prendre des initiatives pour développer les lignes de bus entre les communes de l’Eure et la gare de Bonnières. Vous savez comme moi que l’autorité organisatrice à des limites administratives qui ne le lui permettraient pas, par contre le STIF pourrait être le partenaire d’une initiative des élus du canton. Ce que notre Comité propose depuis plusieurs années car nous considérons que notre territoire est le mieux placé pour agir et qu’il ne manque pas de dynamisme.
  • Effectivement, je confirme que notre Comité n’a pas été entendu par le Préfet des Yvelines, je rappelle qu’une OIN est à l’initiative de l’Etat et c’est donc le bon interlocuteur, de même Le Président du Conseil Général des Yvelines par ailleurs Président de l’EPAMSA est également le bon interlocuteur.
  • Nous n’avons donc pas ouvrir de négociations avec le STIF comme vous nous y invitez car ce dernier encore une fois n’est pas à l’initiative du projet de parking payant.
  • Enfin, nous vous remercions pour vos incitations mais notre Comité existe depuis plus de vingt ans, il est largement reconnu et ce au delà notre territoire, au niveau national, notamment pour ses initiatives dans la défense des usagers des transports. Nous savons distinguer le bon interlocuteur et ils sont multiples : tout d’abord les élus locaux et par exemple, Monsieur Michel OBRY, Président de la CCPIF et votre suppléant dans cette élection. Dans le passé, Monsieur Henri CUQ alors qu’il était député de la circonscription. Au niveau régional, avec le cabinet de Mme Sophie MOUGARD, directrice du STIF avec lequel nous entretenons des échanges réguliers, avec Monsieur Jean-Paul HUCHON, Président du STIF avec lequel nous entretenons des relations régulières depuis plusieurs années.
Comme vous nous l’avez demandé, votre courrier sera intégralement publié sur notre blog ainsi que ce courrier. Nous vous remercions de nouveau d’avoir accepté de participer à cet échange de points de vue et vous pouvez si vous le souhaitez nous apporter des précisions.

Recevez, Monsieur TETART, l’expression de mes salutations distinguées.

Louis GOMEZ,
Président du Comité des usagers des gares

Nous vous invitons à réagir à cet article sur notre forum à l'adresse suivante http://usagersgares.asrun.eu (cliquez sur le lien) 

jeudi 7 juin 2012

Paroles de candidats

A l’occasion des élections législatives, le Comité des usagers s’est adressé aux candidats de la 9e circonscription des Yvelines pour connaître leur opinion au sujet du projet de parking payant à la gare de Bonnières, du service de bus et des mesures à prendre selon eux.

COMITE DES USAGERS DES GARES DE ROSNY, BONNIERES,
PORT-VILLEZ, MANTES LA JOLIE, MANTES LA VILLE, BREVAL
COMITE DES USAGERS DES TRANSPORTS DE L’OUEST FRANCILIEN
E-mail : usagersgares@aol.com –  blog: http//usagersgares.blogspot.com

Monsieur le candidat à l’élection législative de la 9e circonscription des Yvelines

Courrier électronique adressé aux candidats à l’élection législative de la 9e circonscription des Yvelines

Messieurs,

Notre Comité qui existe depuis plus de vingt ans est mobilisé depuis plus d’un an contre le projet de parking payant à la gare de Bonnières. Plus des 2/3 des usagers de notre gare se sont prononcés contre ce projet car il est antisocial et incohérent.

Nous rappelons que la gare de Bonnières est une gare de rabattement, dernière du département et de la région, elle permet l’accès aux transports à des habitants de nombreux villages du canton de Bonnières. Ces équipements, gare routière et parc relais devraient donc être gérés  à un niveau intercommunal, ce qui n’est toujours pas le cas avec de nombreuses conséquences négatives et notamment le projet de parking payant.

En effet, ce projet découle du projet immobilier « cœur de ville » inclus dans l’O.I.N. Seine Aval qui prévoit le stationnement payant. Il est paradoxal qu’une démarche ( l’OIN Seine Aval) qui a notamment pour projet, l’amélioration des transports aboutisse à son contraire ; une dégradation des conditions de transports.

Qui peut prétendre que ce serait une amélioration  de payer pour garer sa voiture et ce sans service supplémentaire  alors qu’aujourd’hui c’est gratuit?

Afin d’escamoter la véritable motivation de ce projet ; le stationnement payant dans notre ville et de tenter de « dédouaner » l’OIN Seine Aval, il est régulièrement reproché aux usagers des départements limitrophes « d’envahir » Bonnières. Nous rappelons que la gare de Bonnières est une gare de rabattement, qu’il y égalité devant le service public de transport et qu’il serait ridicule de dresser des barrières entre  les départements.

Notre Comité ne nie pas qu’il y ait un problème de stationnement à la gare de Bonnières et c’est pour cela que depuis plusieurs années, il a fait des constats et des propositions :
  • La nature de gare de rabattement de la gare de Bonnières n’est pas suffisamment prise en compte, notamment par les élus locaux.
  • La situation de cette gare, intermédiaire entre deux régions et trois départements devrait se traduire par des initiatives des élus du canton de Bonnières en direction notamment de la CAPE.
  • L’amélioration du service de bus et sa pérennité au départ des diverses communes ( dont celles de l’Eure) permettrait une baisse sensible du nombre de voitures en stationnement.
  • L’intercommunalité est le niveau adapté pour traiter ces réalités.
Malgré de nombreuses démarches auprès, notamment du Préfet des Yvelines, du Président du Conseil Général des Yvelines qui préside également l’EPAMSA, notre Comité n’a pas reçu de réponses satisfaisantes.

Nous souhaitons vous poser la question suivante : êtes-vous favorable au stationnement payant à la gare de Bonnières ?

Vous pouvez nous envoyer votre réponse par courrier électronique. Nous la diffuserons à nos adhérents et sur le blog du Comité. En cas d’absence de réponse, nous les informerons également.

Recevez, Messieurs, l’expression de mes salutations distinguées.

Louis Gomez,
Président du Comité des usagers

Nous venons de recevoir une 1er réponse, celle de Monsieur Pierre KRASUCKI, candidat du Front de Gauche. Nous le remercions de nous avoir donné  son point de vue et d’avoir contribué au débat.

Monsieur  le  Président du Comité des Usagers,

J'accuse , bien volontiers, réception de votre lettre relative au parking de la gare de Bonnières, dont j'ai bien noté les termes.

L'un des engagements pris par le Front de Gauche pour la 9e circonscription, dans le cadre de l'élection législative, concerne l'amélioration de la qualité des transports et notamment, la question du stationnement autour des gares.

Comme vous l'écrivez, à juste titre, la création d'un parking payant à la gare de Bonnières à laquelle le Front de Gauche est opposé, revêt un caractère antisocial.

Cela ne résoudra pas les difficultés d'accès à la gare de Bonnières qui doivent être traitées de manière intercommunale en liaison avec les instances administratives des départements limitrophes.

Le projet "Coeur de Ville" vise ,entre autres ambitions,  à  rentabiliser le stationnement à Bonnières au profit de la Société VINCI qui exige une non-concurrence dans un périmètre de plusieurs centaines de mètres autour de son parc de stationnement.
Le Front de Gauche conteste cette orientation.

Le Front de Gauche propose d'améliorer et de développer les services de bus. Ceux-ci devront être en nombre suffisant pour couvrir l'ensemble des communes.
Leurs horaires seront établis en fonction des trains pour permettre aux usagers d'effectuer le trajet domicile/gare (et inversement) dans de bonnes conditions, sans avoir à subir les désagréments de retards SNCF notamment au retour de la journée de travail.

Cette proposition a le mérite d'encourager l'utilisation des transports collectifs et de participer à la lutte contre la pollution dont l'automobile est l'un des principaux responsables.

Je reste à votre disposition pour vous rencontrer et échanger sur ce sujet.

Veuillez agréer, Monsieur le Président du Comité des Usagers, l'expression de mes salutations distinguées

Pierre KRASUCKI
Candidat Front de Gauche 9e circonscription des Yvelines

Nous vous invitons à réagir à cet article sur notre forum à l'adresse suivante http://usagersgares.asrun.eu (cliquez sur le lien)